A la une Actualités Economie

Des géants du call center s’installent

Madagascar devient l’une des destinations incontournables des centres d’appel. Un secteur en plein développement dans la Grande île avec de grosses pointures s’installent.

Comme il fallait s’y attendre. Depuis l’avènement des infrastructures télécom aux normes internationales, notamment les fibres optiques, les activités liées aux services informatiques ont pris un grand élan. Actuellement, de grands noms du call center ont ouvert des plateaux à Madagascar. C’est le cas par exemple de Teleperformance, un géant mondial de service client omnicanal. « En janvier, Teleperformance, le géant du centre d’appel s’est installé à Madagascar. Cette installation a été suivie par celle du numéro deux mondial de ce secteur », souligne Eric Robson Andriamihaja, directeur général de L’Economic development board of Madagascar (EDBM).
Madagascar est en train de se faire un nom dans ce domaine. Maurice, Maroc, deux destinations phares des services informatiques dans les pays francophones ont choisi même d’installer une partie de leurs plateformes à Antananarivo comme SmartOne, ADM Values, ProContact, CSL et bien d’autres encore. SFR aurait aussi délocalisé son centre d’appel à Madagascar.
Le marché malgache est désormais plus compétitif que jamais. « Ces sociétés misent surtout sur les qualités de nos jeunes avec une maîtrise de la langue française ou d’autres langues étrangères, nos accents et aussi le
faible fuseau horaire. La compétitivité du coût de la main d’œuvre entre aussi dans ce choix », a fait savoir un cadre dans un centre d’appel.
Nouveau filon
Les call center sont devenus en peu de temps le nouveau filon pour des milliers de jeunes malgaches. Les
offres d’emploi inondent le marché. L’un des critères d’embauche est la maîtrise des langues étrangères, notamment le français. À cela s’ajoute une bonne culture générale. Les opérateurs doivent se familiariser en peu de temps avec des jeunes qui ne sont pas Français de souche et dont la plupart n’ont jamais eu d’expérience dans ce domaine. Tout s’apprend sur le tas.
« À Maurice et à Mada­gascar, la plupart de nos employés ont découvert pour la première fois le monde professionnel sur notre plateau. Ils arrivent ici avec zéro expérience professionnelle, mais ils pourront gravir des échelons », avait confié Benedicte Bathurst, directeur des opérations de Procontact, un grand nom du centre d’appels à Maurice lors de l’ouverture de sa plateforme à Antananarivo en novembre dernier.
Pour booster ce secteur d’activités, des hôtels de centre d’appel ont aussi fait leur apparition sur le marché. Ces sociétés proposent de mettre à disposition des infrastructures télécom, informatiques, et des locaux
permettant aux call center d’exercer dans les meilleures conditions leurs activités.

Lova Rafidiarisoa