Culture

Patrimoine – La haute ville au centre des priorités

La protection des patrimoines nationaux priorisée par la ministre Lalatiana Andriantogarivo Rakotondrazafy.

Hier la ministre de la Communication et de la Culture a reçu la Commission nationale malgache pour l’Unesco. Les actions pour la valorisation des patrimoines nationaux ont été rediscutées.

Agir pour la postérité, mais surtout pour la préservation de ces patrimoines qui témoignent de la richesse de notre culture ainsi que de notre histoire. Tel est le leitmotiv que le ministère de la Communication et de la Culture scande actuellement pour fédérer tous les acteurs sociaux et culturels. Une action collective pour mieux perpétuer cet héritage à la fois culturel et historique, c’est ce que la ministre Lalatiana Andriantongarivo Rakotondrazafy a prôné essentiellement, lors de sa rencontre avec les représentants de la Commission nationale malgache pour l’Unesco, hier. Lors de cette rencontre, il a ainsi été décidé que la Haute ville d’Antananarivo, réputée pour ses sites et lieux emblématiques, sera particulièrement privilégiée par ce projet.
Plusieurs travaux de rénovation mais aussi d’aménagement seront ainsi entrepris sur la Haute ville concernant ces patrimoines. « On mettra un point d’honneur à redonner ses lettres de noblesse à ces lieux historiques, de sorte que l’on puisse retrouver la beauté de la ville d’Antananarivo d’antan, notamment à travers la valorisation de cette architecture propre à la capitale », confie Lalatiana Andriantongarivo Rakotondrazafy.

La beauté de la ville
C’est tout un programme que la ministère de la Communication et de la Culture affiche pour améliorer la protection des patrimoines malgaches. « Avec le soutien de l’Unesco et de sa commission nationale, les actions entreprises pour la valorisation de nos patrimoines seront renforcées. D’autant plus que cette collaboration contribuera aussi à la mise en œuvre d’une politique nationale exclusive à la promotion de la culture, de l’art et du patrimoine malgaches », ajoute la ministre. Optant pour la continuité, la ministère de la Communication et de la Culture continue de répertorier les patrimoines matériels et immatériels à l’échelle nationale, à travers les vingt-deux régions. Lalatiana Andriantongarivo Rakoton­drazafy a également reçu le Consul honoraire d’Italie, le docteur Michèle Franchi, pour discuter des divers échanges culturels et interculturels qui peuvent se faire entre nos deux pays. « Notre pays est plus que réputé pour la splendeur de son environnement naturel, que pour la beauté de ses vestiges patrila la beauté de ses vestiges matrimoniales. Qu’ils soient matériels ou immatériels, ces patrimoines doivent être entretenus et protégés à bon escient. Ainsi, on met désormais un point d’honneur à appliquer un projet de valorisation pérenne pour nos patrimoines », souligne la ministre de la Communication et de la Culture.