Economie

Développement rural – Lancement du programme ambitieux DEFIS

Le lancement du programme DEFIS a été honoré par le président de la République p.i Rivo Rakotovao.

Lourd. Un coût faramineux pour faire marcher un programme de développement rural pendant dix ans. Le programme de Dévelop­pement des filières agricoles inclusives (DEFIS) du ministère de l’Agriculture et de l’élevage (Minae) a été lancé officiellement. 250 mil­lions de dollars y seront consacrés dont un fonds du FIDA à hauteur de 117 millions de dollars. « 80% des investissements de DEFIS seront réalisés dans les pôles de développement et dans huit filières de concentration à savoir le riz, maïs, manioc, arachide, café, oignons, petits ruminants, miel. Des filières d’intérêt spécifique, comme la filière sorgho/mil permettant de renforcer la résilience des systèmes de production des Exploitations agricoles familiales dans les zones semi-arides, seront soutenues à travers des projets professionnels soumis par les organisations de producteurs », explique le coordonnateur du programme, Pierrot Serge Randrianaritiana. DEFIS a été indiqué, lors de son lancement officiel à l’hôtel Carlton qu’il interviendra dans huit régions du sud et du Centre-Est, à savoir: Androy, Anosy, Ihorombe, Haute Matsiatra, Amoron’i Mania, Vatovavy-Fitovinany, Sud -est et Sud-ouest. « La longue durée du programme assurera l’efficacité et la stabilité des institutions de développement rural ainsi que la prédictibilité des financements, deux conditions essentielles pour rétablir la confiance des producteurs et des opérateurs de marché pour faciliter l’investissement », précise le ministre de tutelle, Harison Randriarimanana.
Un des résultats attendus serait la transformation des agricultures familiales par l’adoption à grande échelle de systèmes de production performants et résilients ainsi que l’intégration des Exploitations agricoles familiales dans des filières rémunératrices.

Infrastructures
Le programme est cofinancé par l’État malgache, la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds de l’OPEP pour le développement international et le Fonds vert pour le climat et par les bénéficiaires eux-mêmes. Le Programme touchera au moins 320 000 exploitations agricoles familiales dont 30% au moins dirigées par de jeunes hommes ou des femmes, soit environ un million six cent mille bénéficiaires directs ou environ près de quatre millions de ruraux pauvres. En termes d’infrastructures, 20 000 hectares de périmètres d’irrigation, aménagement de 8000 hectares de nouveaux périmètres irrigués et installation des micro-aménagements desservant une superficie de 7000 hectares, sont prévus. En outre, le programme appuiera la construction de trois cents points d’eau et de cinquante réservoirs enterrés permettant de capter l’eau afin d’abreuver les petits ruminants. DEFIS est indiqué être en conformité avec la politique de développement agricole et rurale du gouvernement et s’inscrit dans cadre stratégique du Plan national de développement (PND).