Océan indien

Aérien – Roland-Garros redécolle

Après deux semaines de perturbations, retour à la normale hier matin à l’aéroport Réunion Roland-Garros.

Totalement fermé au trafic à partir de 16h et jusqu’à 5h du matin depuis le 21 novembre, l’aéroport Réunion Roland-Garros renoue dès hier avec une activité normale tant pour le trafic passagers que pour celui du fret avec pour ce dernier quelques aménagements.
La société aéroportuaire a décidé dès ce matin de lever la décision de fermeture de l’aéroport Réunion Roland-Garros de 16h à 5h, prise le 21 novembre dernier.
Le blocage des cuves de la SRPP au Port par des «gilets jaunes» empêchant le ravitaillement du dépôt
pétrolier de Gillot avait contraint l’aéroport à limiter à 20 000 litres l’approvisionnement des appareils. Les compagnies aériennes effectuant des vols long-courriers entre La Réunion et la métropole se voyaient contraintes d’effectuer une escale technique à Maurice pour compléter les pleins. Pendant deux semaines, le dispositif allait être maintenu, le stock du dépôt pétrolier de Gillot n’étant reconstitué qu’au compte-gouttes par des convois journaliers de camion livrant chaque jour 333 m3 de kérosène permettant aux cuves de retrouver un niveau plus sécurisant soit environ 2 000 m3.
L’aéroport de Plaisance ayant limité ses livraisons de kérosène, les compagnies aériennes se voyaient contraintes d’effectuer une escale en Afrique sur la route de la métropole, Nairobi pour Air France et Austral, Monbasa pour Corsair et French Bee, Dar-Es-Salam pour XL Airways avec des heures de départ avancés.

© JIR