Actualités Sport

Rallye International de Madagascar – Plus de deux cents kilomètres d’épreuves spéciales

La 39e édition du Rallye International de Madagascar sera particulièrement relevée. « Certes, le RIM ne fait plus partie du calendrier du championnat d’Afrique. Mais nous respectons toujours le cahier des charges de l’ARC, d’où ce rallye avec un parcours de quatorze épreuves spéciales, totalisant 205,92 km, avec un coefficient 2 », annonce Jimmy Rakotofiringa, président de la Fédération du Sport Auto­mobile de Madagascar (FSAM)
Le RIM se tiendra à Moramanga, cette année. Il s’agira de la cinquième des six manches de la saison 2018, qui est fixée pour le jeudi 20, le vendredi 21 et le samedi 22 septembre. « Après le succès du Rallye de Mangoro en juillet, nous avons réussi à convaincre la société Fanalamanga d’y tenir également le RIM. Depuis longtemps nous n’avons pas eu d’aussi belles spéciales. Je tiens aussi à annoncer que Madagascar et La Réunion accentueront leur collaboration à cette occasion et que des pilotes réunionnais seront au départ », rajoute-t-il.
Comme cité précédemment, les pilotes s’affronteront sur quatorze spéciales, dont dix différentes. Soit quatre le jeudi, cinq le vendredi et cinq le dimanche. On remarque bien évidemment les deux épreuves chronométrées de 31 km entre Analamafana et Analabe, les plus longues du rallye.
À côté, la FSAM a également revu les nombreuses lignes droites relevées lors du Rallye de Mangoro, afin d’améliorer le parcours et d’y apporter plus de technicité. Sans oublier qu’on aura deux nouvelles spéciales en plus, Saharevo-Ambo­hitrakanga et Parcelle 2T11 Sahapetraka Fanalamanga sera, une nouvelle fois, le principal partenaire de l’événement et accueillera quatre épreuves dans son enceinte. « Après la course de juillet, nous avons demandé aux pilotes leurs avis et ils étaient chauds pour reprendre la direction de Moramanga. Je suis sûr que ce RIM sera encore meilleur. Fanalamanga œuvre dans le domaine sportif depuis longtemps, d’où notre engagement pour soutenir le rallye », souligne son directeur général, Augustin Rakotonirina.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité