L'Express de Madagascar

POVitisons !

Il est dans un coin de l’Express de Madagascar depuis des années et des années. Bien de lecteurs ont eu des fous rires, des petites larmes, des prises consciences grâce à ce qu’il dit sans le dire par ses dessins. On a vu la plume maturer, prendre position et s’engager. Il y a des personnes, des talents comme lui qui méritent aussi qu’on parle d’eux et de ce qu’ils représentent pour le monde de l’information chez nous. Pov, on connaît ses caricatures mais combien de nous le connaissent au-delà de cela. Pour beaucoup, c’est un peu « le Naïf » qui est presque une marque déposée d’un journal frère. Pour l’Express, il y a Sylvain Ranjalahy, Vanf et…Pov.
De son vrai nom William Rasoanaivo vit entre deux mondes : celui de Madagascar et de l’île Maurice. Il y a douze ans, il s’est envolé pour d’autres horizons et semble être bien là où il peut désormais penser et réaliser ses rêves. Dans un entretien de 2009 pour Africulture, notre homme livre ses impressions quant à son métier qui est assez complexe. En effet, comme il le dit si bien « le dessinateur de presse est un bâtard dans une rédaction. Il n’est pas du groupe des rédacteurs, ni des reporters, ni des photographes. Le métier est incompris, même d’une partie des gens du milieu journalistique ».
Il a fait ses premiers dessins en 1991 par le biais d’une de ses connaissances qui les a publié deux de ses « œuvres » dans un journal de ce temps-là. Puis, en il y a vingt-trois ans avec un journal mensuel dénommé Ilampy il a commencé à dessiner régulièrement. En 1997, il est embrassé le métier de dessinateur de presse dans un autre quotidien. Il a bien évolué depuis et nous gratifie de ses magnifiques réalisations autant que de ses projets innovants et engagés.
Pas plus tard qu’il y a quelques semaines, Pov nous a présenté une collection de T-shirts engagés qui reprennent des dessins humoristiques. Le label « Pov by Soherina » est une collection qui a pour objectif de rallier à la fois le stylisme et le sarcasme politique et économique. Véhiculer le patriotisme avec son humour noir tout en sensibilisant le public, quelle belle idée. Notre ami ne tarit pas d’inventivité. Hier, il nous présente son projet « Become a patron ». C’est une plateforme qui permet de soutenir les créateurs ou être soutenu comme créateur (trice). Avec la somme de trois dollars par mois, on peut avoir des dessins du jour. Son objectif est de donner satisfaction à ses « patrons » par de multiples caricatures tout en continuant de faire son métier et poursuivre ses rêves. Travailler et être soutenu par ses fans, quoi de plus beau ! « Dans mon cas c’est un moyen de partager mes dessins qui ne touchent pas les actus et politiques du pays tout restant dans le monde du dessin » nous confie l’artiste.
Pov, c’est un grand gaillard pour qui nous avons beaucoup de respect et d’admiration. Dans le dur métier de la presse, il faut savoir reconnaître un tel talent qui prône le « made in Madagascar », qui ose partager ses idées, ses opinions pour le développement de son pays. Plus, Pov, c’est aussi un art’iviste. C’est un artiste au service de l’activisme pour le respect des droits des peuples.