Actualités Region

Mahajanga – Les journalistes en formation électorale

Une vue du groupe de journalistes qui participent  à l’atelier organisé à Mahajanga.

Dans le cadre des prochaines élections présidentielles à Madagascar, c’est au tour des professionnels des médias des régions Boeny, Sofia et Melaky, dans la province de Mahajanga, de bénéficier de l’atelier de renforcement des capacités. Depuis hier, une trentaine de journalistes et de responsables de communication des districts participent à cette formation organisée par la Commission électorale indépendante, CENI, et le Système des Nations Unies, SYNU, avec le Soutien au cycle électoral à Madagascar (SACEM) et l’OJM. Elle se déroule pendant trois jours à l’hôtel les Roches Rouges à la Corniche.
« La mission s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du SYNU afin que les médias puissent contribuer à la tenue d’élections crédibles, transparentes, apaisées et inclusives dans le pays cette année.
La liberté d’information et la liberté d’expression sont deux piliers très chers de la démocratie. Vous avez une grande responsabilité et les médias jouent le rôle essentiel d’informer convenablement sur les principes fondamentaux de la démocratie. Il faut mettre à profit ces trois jours pour lever incertitudes et équivoques. Vous devez observer les règles de déontologie et d’éthique dès aujourd’hui, qui s’appliquent à votre métier », souligne la représentante adjointe du PNUD, Marie Dimond, lors de son intervention.
Elle a salué la présence massive des femmes journalistes à l’atelier et a mis en exergue les responsabilités des journalistes en période électorale. « Les medias peuvent jouer un rôle clé pour apaiser une situation, mais de même pour l’enflammer. Il ne faut pas non plus oublier le droit des citoyens. Donnez-leur la parole, soyez leur porte-voix, mais toujours en veillant sur l’objectivité et en étant attentif à ne pas devenir aveuglément un vecteur pour des tentatives de manipulation », termine-t-elle.
Les États-Unis, la Norvège, l’Union Européenne, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Corée et la Suisse ont contribué aux six ateliers organisés dans plusieurs régions et qui s’achèvent à Mahajanga. « Les journalistes ont le devoir d’informer les électeurs et les citoyens sur les réalités dans la vérité. L’atelier est l’occasion de collecter les avis des journalistes et aussi de présenter les nouvelles lois électorales », ajouté le commissaire rapporteur général de la CENI, Fano Rakotondrazaka, lors de l’ouverture.
Le plan de couverture, la prévention des conflits et la protection des journalistes, la maîtrise des lois électorales, les conditions de couverture du scrutin par les journalistes et tant d’autres thèmes sont discutés durant les trois jours d’atelier.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité