Culture

Institut française de Madagascar – « Lapihazo » pour les nouveaux talents

Fy Rasolofoniaina et Trade Union inaugureront ensemble la première de « Lapihazo » à l’IFM Analakely.

Un projet artistique inédit de la part de l’Institut français de Madagascar, « Lapihazo » fédère principalement les nouveaux talents pour s’y découvrir.

Toujours dans l’optique de promouvoir la culture pour tous, l’Institut français de Madagascar (IFM) Analakely entame cette nouvelle année avec beaucoup d’entrain. Redynamisant ainsi une programmation artistique déjà bien garnie, comme à l’accoutumée, ce centre culturel incontournable de la capitale propose, désormais, une belle découverte au public. Découverte étant le mot d’ordre de ce nouveau projet qu’il lance à partir de ce mois-ci, puisque l’IFM à Analakely convie tous les férus d’art à y découvrir des artistes exceptionnels sur sa scène.
Sobrement intitulé « Lapihazo », il s’agit donc d’une initiative qui vise à contribuer à l’émergence de nouveaux talents de tous horizons. Chaque mois, un nouveau rendez-vous ponctuel est à apprécier sur place, l’occasion pour un public d’apprécier un concert musical exclusif, un spectacle ou une pièce artistique inédite. Avec « Lapihazo » le public est invité à se laisser surprendre, à jouir d’une belle découverte, mais surtout à s’imprégner de la créativité et de l’univers d’un jeune artiste prometteur.

Jeunesse au premier plan
La grande première de « Lapihazo » se tiendra ce 12 janvier à 15 heures à l’IFM Analakely, le temps d’un concert qui s’annonce bien entraînant. À l’affiche de ce concert inaugural, deux groupes qui brillent chacun par leurs musicalités respectives. D’un côté, on a le groupe Trade Union, lauréat du Tremplin Madajazzcar en 2017, qui réunit en son sein, des jeunes mélomanes partageant leur passion pour la musique, notamment le jazz. Trade Union est formé d’Anjarasoa à la batterie, Davys au clavier, Marvin à la guitare et Aroniaina à la basse. De l’autre, on a ce jeune artiste qui a pas mal fait parler de lui durant la fin de l’année 2018. Même s’il a déjà un bon parcours à son compte, Fy Rasolofiniaina continue à se redécouvrir au grand public à travers ses compositions mélangeant soft-rock et gospel. Fort de ses textes envoûtants, le tout sublimé d’une voix parfaitement maîtrisée, le chanteur émerveille toujours.
Un concept qui prône l’éclectisme, « Lapihazo » promet du beau, du mélodieux, mais surtout de l’exceptionnel à travers les artistes émergents qu’il exposera sur sa scène. Que vous soyez musicien, danseur, acteur ou comédien de théâtre, voire auteur et acteur de littérature, déposez dès maintenant vos dossiers pour conquérir vous aussi le
« Lapihazo » de l’IFM Analakely.

05