Politique

Conjoncture – Le HCDDED recommande le respect de la loi

« Respectons la loi ». C’est ce que recommande le Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’État de droit (HCDDED), face au contexte postélectoral houleux. Lors d’un entretien, hier, Pierre Le Noble, président de cet organe constitutionnel a déclaré que « face à la situation que nous traversons, la seule solution est le respect de la loi ».
Concernant les craintes d’une contestation des résultats de la présidentielle, Pierre Le Noble ajoute, « concernant la présidentielle, la loi est claire sur l’entité chargée de l’organisation, du traitement et la publication des résultats provisoires. Pareillement sur l’institution qui jugera le scrutin et proclamera les résultats définitifs. Il suffit de s’en tenir à la loi et de la respecter. Le non respect de la loi a toujours été la base des problèmes de ce pays ».
Après la publication des résultats provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Haute cour constitutionnelle (HCC), a pris le relais. Après le traitement des contentieux électoraux, la Cour d’Ambohidahy compte proclamer les résultats définitifs, mardi.
Seulement, les partisans du candidat Marc Ravalomanana, dénonçant des fraudes, veulent imposer « leur vérité », à la HCC, usant de la pression de la rue. Les manifestations que comptent tenir les partisans du porteur du dossard numéro 25 à la présidentielle, se heurtent, pour l’instant à l’interdiction des autorités étatiques.
« À Madagascar, nous n’avons jamais su manifester dans le respect des valeurs républicaines. Toues les manifestations populaires se sont toujours soldées par des coups d’État. Comme je l’ai dit, le non respect des lois est le fond du problème. Nous confondons démocratie et anarchie. (…) Il faut que nous apprenions à exercer la démocratie. L’élection en est l’expression par excellence », soutient le président de la HCDDED.