Culture

Exposition – « Des racines et des ailes » au Tamboho Boutik

Yasmine Fidimalala s’exprime avec une belle réflexion dans son exposition  « Des racines et des ailes » au Tamboho Boutik à Ambodivona. 

Les beaux tableaux de l’artiste plasticienne Yasmine Fidimalala sont exposés au Tamboho Boutik du 30 novembre au 20 janvier 2019. Ses œuvres dévoilent sa sensibilité.

Captivante. L’artiste impressionne avec une trentaine de belles pièces composées de tableaux, de sculptures et de modèles en argile sous le thème « Des racines et des ailes ». Avec des couleurs chaudes, chaque œuvre dégage une émotion. Un regard qui touche, des traits qui véhiculent un sentiment, ou une expression devant laquelle la sensibilité prend le dessus. La femme est omniprésente sur les vingt-cinq tableaux qui composent cette énième exposition d’Yasmine Fidimalala au Tamboho Boutik dans l’enceinte de Tana Water Front à Ambodivona, du 30 novembre au 20 janvier de l’année prochaine. Chaque fresque incarne la gent féminine comme une héroïne dans un univers particulier. Et les autres articles en argile ou sculptés, prouvent l’intensité de l’inspiration de l’artiste en les créant. La présence des têtes de zébu laisse imaginer que la culture malgache est conjuguée d’une autre façon, à la manière de l’artiste.

Parfaitement maîtrisées, ses techniques rendent chaque œuvre très vivante. Cela donne envie de se les approprier pour différentes raisons. Yasmine Fidimalala arrive à toucher notre fort intérieur avec cette exposition. « Tout ce qui m’entoure m’inspire. En tant que femme, la féminité trouve toutes ses expressions pour souligner le rôle de la femme dans un certain univers. Elle fait partie intégrante de la racine, tout simplement parce que c’est elle qui porte le monde. Elle a aussi le pouvoir de faire pousser des ailes à ceux qui croient en elle. Je me laisse guidée par mes perceptions et mes mains s’exécutent, comme par magie », confie celle qui était passionnée d’art depuis sa tendre enfance. Elle a affûté son arme à l’école préparatoire des Beaux Arts de Bordeaux.

À l’apogée de son art
Un beau monde a entouré Yasmine Fidimalala lors du vernissage de cette exposition dans le début de la soirée de vendredi. Son père, le Général Fidimalala, son fan des premières heures, Léon Fulgence, son oncle qui lui a transmis les petits secrets du troisième art, des connaissances qui accordent une certaine importance à son travail, et des inconditionnels qui éprouvent de l’admiration devant ses créations. « Yasmine a un langage artistique qui me touche particulièrement. Peut-être parce que je suis une femme et une Malgache. Mais je suis sûre que les autres personnes ne sont pas indifférentes à ses créations », constate une dame, captivée par cette exposition synonyme de l’apogée de l’artiste dans cette forme d’expression.

Yasmine Fidimala est à l’apogée de son art. Elle puise dans ses racines et déploie ses ailes. Une réflexion qu’elle souhaite partager à travers cette exposition.