Faits divers

Attentat contre le HCC – Un incarcéré et deux remis en liberté

L’arrestation des suspects a été effectuée aux abords de la HCC à des heures tardives de la nuit. 

Cueilli en pleine nuit avec des bombes incendiaires, un individu a été placé sous les verrous. Deux commanditaires présumés ont bénéficié d’une liberté provisoire.

Du grain à moudre. Traduit devant le parquet, près du tribunal de première instance d’Antananarivo vendredi, un individu arrêté par les forces de gendarmerie pour tentative d’attentat contre la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’Antanimora. Un couple qu’il a indiqué comme étant le commanditaire a, pour sa part, bénéficié d’une mise en liberté provisoire. L’arrestation a été effectuée dans la nuit de mercredi à jeudi, à quelques heures de la proclamation des résultats officiels du premier tour.
L’individu jeté en prison a été pris en possession de deux bombes incendiaires alors qu’il rôdait en face de la clôture de la HCC. Son acolyte, quant à lui, a réussi à s’évanouir dans la nature. L’individu incarcéré habite à Ampefiloha. Lorsque les gendarmes lui ont tiré les vers du nez, il a accusé le couple d’avoir tiré les ficelles dans cette histoire. En revanche, il a affirmé ne pas reconnaître les identités des personnes qu’il a incriminées. Lors de l’enquête, le suspect a pourtant affirmé avoir été recruté pour mener un attentat aux cocktails Molotov contre la HCC. Les bombes incendiaires découvertes sur lui étaient prêtes à être lancées.

Enquête expéditif
Conduit à la Section des Recherches Criminelles (SRC) de la gendarmerie nationale à Fiadanana, il a été soumis au feu roulant des questions pour atteinte à la sûreté intérieure de l’État. Son passage au parquet a été effectué le lendemain de son arrestation et il a été d’emblée placé à l’ombre au terme de son audition. Les explosifs saisis ont, par ailleurs, servi de pièces à conviction.
Le suspect s’est fait arrêter aux alentours de minuit. Interrogé par les gendarmes qui l’ont appréhendé, le suspect a confié qu’il ne devait passer à l’action qu’aux alentours de 2 heures du matin. Le prévenu et son comparse rôdaient tout près de la clôture de la HCC en trimbalant les cocktails Molotov lorsque des agents de sécurité, préposés à la surveillance d’établissements des environs, ont averti le centre opérationnel de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie nationale à Ankadi­lalana. En passant au peigne fin les environs, les éléments d’intervention ont coincé le suspect. Les deux présumés cerveaux se sont ensuite fait arrêter à leur tour.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter