Actualités Social

Insécurité à Faratsiho – Un personnel de santé échappe à la mort

Attaque sur le personnel de santé. Les habitants de la commune rurale d’Ambohitromby, dans le district de Faratsiho, sont privés de soins. Le chef de poste du centre de santé de base niveau un (CSB I) de cette commune a perdu connaissance, lors d’une attaque perpétrée dans son foyer, dans la nuit du 31 août. Suite à cet acte de banditisme, la formation sanitaire a été fermée. « Vers 23 heures, des bandits ont pénétré dans son foyer et ont braqué leurs armes sur cet infirmier pour lui demander de l’argent. Il s’est enfui. Les cambrioleurs n’ont pas cédé et ont pressé sa femme, enceinte qui est aussi un agent de cet hôpital. Elle leur a donné les fonds alloués aux médicaments du CSB. Quand les bandits sont partis, le chef de poste a été retrouvé inconscient », rapporte Patrick Ravoson, président du syndicat des paramédicaux, hier. L’infirmier a été emmené d’urgence dans un grand hôpital d’Antananarivo-ville. Son état de santé s’est amélioré, il a commencé à se réveiller, hier matin, après son opération.
Ce sujet devrait être discuté au sein du ministère de la Santé publique, ce jour, selon Manitra Rakotoarivony, directeur de la Promotion de la Santé.

M. R.