Océan indien

Comores – Le président Assoumani victime d’un malaise

Le président comorien Azali Assoumani a été victime samedi en fin de matinée d’un malaise «vagal» alors qu’il s’adressait à des étudiants pour les 15 ans de l’Université des Comores, mais «se porte bien», a
annoncé la présidence.
Le chef de l’État «a été pris d’un malaise vagal (…) survenu après 1h30 d’exposition intense au soleil et à une chaleur étouffante», précise la présidence dans un communiqué diffusé quelques heures après l’incident. Il «se porte bien», assure-t-elle.
Une vidéo de quelques secondes filmée par un téléphone portable et qui circule sur les réseaux sociaux montre le président comorien en train de balbutier avant de s’effondrer sur sa gauche.
Azali Assoumani, un ex-putschiste âgé de 59 ans, a été élu à la tête des Comores en 2016. Il a annoncé son intention d’organiser un scrutin présidentiel anticipé l’an prochain. Le climat politique s’est singulièrement dégradé aux Comores depuis le référendum constitutionnel du 30 juillet dernier qui a renforcé les pouvoirs du
président Assoumani, notamment en l’autorisant à accomplir deux mandats successifs au lieu d’un.
À la mi-octobre, un groupe de rebelles armés opposés à Azali Assoumani avaient affronté l’armée durant une semaine à Mutsamudu, la capitale de l’île d’Anjouan.

© AFP