A la une Actualités Politique

Transport – Le chemin de fer sur les rails

Le président de la République visite le siège de la CRBC.

Une nouvelle ligne ferroviaire Antananarivo-Fianarantsoa et un port à Antsiranana est en projet. Le protocole d’accord a été signé hier.

Une nouvelle ligne ferroviaire entre Antananarivo et Fianarantsoa verra bientôt le jour. C’est le scoop de la journée d’hier pour la délégation malgache venue à Beijing pour assister au troisième Sommet de la coopération sino-africaine qui s’ouvre ce jour à Beijing.
Le protocole d’accord a été signé hier au siège de la société CRBC, par le ministre des Travaux publics Ulrich Andriatiana et le ministre des Transports Beboarimisa Ralava, en présence du président de la République Hery Rajaonari­mampianina.
« C’est un projet qui sera exécuté par l’entreprise chinoise CRBC déjà auteur de plusieurs ouvrages à Madagascar depuis les années 80 et qui sera financé par l’État et des fonds privés », souligne Ulrich Andriantiana ministre des Travaux Publics.
Toujours selon le ministre des Travaux publics, il s’agit d’un tout nouveau tracé. En revanche la ligne Fianarantsoa -Cote Est subira une réhabilitation.

Cadeau
Concernant le futur exploitant de cette nouvelle ligne de voie ferrée, l’État n’a encore rien défini.
Il reste à boucler le financement et les travaux pourraient démarrer en octobre -novembre selon les précisions du ministre des Travaux publics.
L’entreprise CRBC est très présente à Madagascar à travers plusieurs projets comme la route de la Franco­phonie, la voie rapide Tsarasaotra – Ivato, l’extension du Boulevard de l’Europe du marais Masay vers le By bass à Ambohi­mangakely
Par ailleurs, un deuxième protocole d’accord sur le projet de construction d’un nouveau port à Antsiranana a été également signé par le ministre des Transports Beboarimisa Ralava et le représentant du CRBC par la même occasion.
En guise de reconnaissance sur les engagements de CRBC à Madagascar, le président de la Républi­que Hery Rajaonarimam­pianina a remis un cadeau au représentant de l’entreprise chinoise.

Cent dix ans d’histoire
Le chemin de fer Malgache a tracé ses toutes premières lignes en 1901 avec la pose des premiers rails à Anivorano Brickaville. La ligne reliant Antananarivo-Brickaville a été ouverte officiellement le 1er Avril 1909. Depuis, la Grande île qui ne compte en tout que 836 kilomètres de voies ferrés sur tout le territoire. En comparaison, la France, avec un territoire plus petit en compte plus de 30.000 dont 2.600 km à grande vitesse. Plus d’un siècle après la première ligne de chemin de fer, le réseau ferré malgache se compose tout juste de la TCE (Tananarive-Côte Est) , la MLA (Moramanga-Lac Alaotra) ,la TA (Tananarive-Antsirabe) et la FCE (Fianarantsoa Côte-Est). Dans les années 90, le chemin de fer n’est plus entretenu, les matériels moteurs et remorqués ne sont plus fonctionnels et ne sont pas renouvelés. L’Etat Malgache décide de privatiser le RNCFM (Réseau National des Chemins de Fer) qui devient « MADARAIL ou MADAGASCAR RAILWAYS », une société anonyme qui assure aujourd’hui la gestion de l’ensemble du réseau. La moyenne annuelle du nombre de voyageurs d’un peu plus de 130.000 passagers assuré par une moyenne de 400 voyages où la patience des passagers est mise à rude épreuve avec des locomotives datant de l’époque de Mathusalem.

10 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter