Actualités Politique

Coopération – L’Afrique à Beijing

Toute l’Afrique se donne rendez-vous à Beijing. C’est ce jour que s’ouvre dans la capitale chinoise le troisième sommet de la coopération sino-africaine. Cinquante deux pays sont représentés à ce sommet soit par des Chefs d’Etat, soit par des autorités gouvernementales soit par des associations. L’objectif de ce troisième sommet est de voir ensemble les perspectives d’avenir dans la coopération sino-africaine.
Le président chinois Xi Jinping procédera à l’ouverture du sommet alors que le président sud-africain Ramaphosa portera la voix de l’Afrique.
Depuis hier Beijing vit à l’heure africaine. Seul le royaume du Swaziland qui n’a pas de relation diplomatique avec la Chine, manque à l’appel.
Toutes les délégations sont presque arrivées à Beijing. Le président de la République, Hery Rajaonari­mampianina est arrivé hier à la tête d’une délégation composée des ministres des Affaires étrangères Maxime Dovo,des Travaux publics Ulrich Andriantiana et du Transport Beboarimisa Ralava, du directeur de cabinet Eric Randra­sana, des conseillers Hugues Ratsiferana et Patrick Leloup.
Sitôt arrivé à Beijing, le président Hery Rajaonari­mampianina a reçu en audience à son hôtel, les représentants de l’entreprise CJIC, maître d’oeuvre des forages construits récemment dans le Menabe.
Les représentants du CJIC ont témoigné leur satisfaction au président de la République à l’issue de ce projet humanitaire et salutaire pour la population du Sud. Hery Rajaonari­mampianina a, de son côté, fait part de sa gratitude à l’endroit de l’entreprise
chinoise.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Raha tiana androso ny firenena dia ilaina hatrany ny fifanarahana sy ny fanarahana ny hafa. Eo ihany ny fifampizarana maro samihafa mba hampitomboana ny traikefa.

  • ny fotoana ohatran’izao no tokony araraotin-tsika malagasy satria anisan’ny sehatra iray tokony hivelarana amin’ny any ivelany izany, ary raha nandinika tsara isika dia tamin’ity fitondrana ity no nisy zavatra toy izao foana, izany no midika fa miasa ho antsika ny fitondrana.

  • Tafiditra ao anatin’ny projetn’ny BRICS io ary Madagasikara no voalohany niara-niasa t@zareo @zany! Fampiakarana ny hari-karen’ny firenena malagasy no tanjona ka tena ilaintsika mihitsy izany

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité