Actualités Culture

Concert – « ‘Ndao hifety » ravit les inconditionnels

Imposant et un brin moqueur, Samoela sa guitare à la main a enchanté un public de tous horizons au Dôme RTA.

Un franc succès pour une soirée du vendredi où la chanson à texte est reine. C’est ainsi que se décrit les retrouvailles avec Samoela au Dôme RTA Ankoron­drano dans la soirée du vendredi. Sobrement intitulé « ‘Ndao hifety », prenant les allures d’un cabaret-concert jovial et chaleureux, le rendez-vous a su enchanter grands et petits. Avec près d’un quart de siècle de carrière au compteur, le chanteur et ses musiciens exaltent leurs fans aux rythmes de chaque chanson. Une invitation à faire la fête dans la joie et dans la bonne humeur la plus totale donc, le cabaret-concert ravit aussi bien par le charisme de Samoela que par son humour taquin qu’il retranscrit à travers ses textes. À guichets fermés, le chanteur berce le public du Dôme RTA Ankorondrano en mélangeant dans son répertoire nostalgie et nouveautés. Toujours dans la promotion de son album « Radio an’Ambanivolo », Samoela enchante par ses nouveaux morceaux comme « Vadiko » ou encore « Mambabo ». De même, fidèle à lui-même, il s’est plu à rappeler le bon vieux temps à ses fans. Un doux voyage musical dans le temps conquiert alors l’auditoire, tandis que comme à l’accoutumée il chante à l’unisson l’hymne même des inconditionnels de Samoela, « Sexy girl ». Le public qui ne s’est d’ailleurs pas non plus privé d’envahir la piste de danse pour faire la fête en chœur avec le chanteur.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité