Politique

Dépôt de candidature – Andry Rajoelina en tête de liste

Il est le premier à avoir déposé son dossier de candidature à la HCC, tout en annonçant officiellement son ambition présidentielle au palais des sports Mahamasina.

Le bal est ouvert. La période de dépôt de candidature à la présidentielle a démarré officiellement, hier. Andry Rajoelina, ancien président de la Transition, est le premier à ouvrir la danse en faisant déposer par son mandataire Andry Herizo Rakotozafy, les documents nécessaires à sa prétention de prendre part à la course à la magistrature suprême, hier, en début d’après-midi, auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC), Ambohidahy.
Comme l’indique la Cour d’Ambohidahy, dans une publication sur son site web, Andry Rajoelina est le premier et le seul, jusqu’ici, a avoir déposé son dossier de candidature. Une candidature présentée par le parti « Tanora Malagasy vonona » (TGV). Ses documents requis pour prétendre s’aligner à la ligne de départ de la présidentielle déposés à la HCC, l’ancien chef d’État a officialisé sa candidature lors d’un show politique au palais des sports Mahamasina.
« Je me suis toujours positionné comme une solution. Je me pose, aujourd’hui en solution pour le pays et déclare officiellement ma candidature à l’élection présidentielle. Je ne suis pas le candidat d’un parti, mais le candidat du peuple », a annoncé Andry Rajoelina.

Eprouvé
Dans une ambiance de campagne à l’américaine, l’ancien leader du mouvement Orange de 2009, a exposé sa motivation, ses projets, ses ambitions et sa vision pour le pays. Dans un discours qui a duré plus d’une heure, il a, notamment, déclaré que « le Andry Rajoelina de 2009, n’est plus celui de 2018 ». Selon ses dires, l’ancien président de la Transition « a été éprouvé, j’ai appris de la vie et acquis de l’expérience ».
Aux côté des membres du TGV et du Groupe des partisans de Andry Rajoelina (Mapar), dans l’assistance du palais des sports ont été aperçus des députés indépendants ayant quitté les rangs du groupe parlementaire « Hery vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM), pour rejoindre les rangs « des députés pour le changement ».
La présence du député Jao Jean, dit Rémi, élu d’Antsohihy, parmi les fervents défenseurs de l’administration Rajao­nari­mam­pianina, à l’Assemblée nationale, même lors des débats sur les projets de lois électorales, a intrigué. Pareillement, voir le sénateur Berthin Randriamihaingo, parlementaire élu sous les couleurs du parti HVM a, aussi, surpris. Les ténors de l’Alliance Républicaine de Madagascar (Armada), ont, aussi, été de la fête.
« Lorsque je participe à une compétition, c’est pour la gagner. Je n’ai pas peur de concourir contre qui que ce soit », soutient Andry Rajoelina. Il a affirmé son intention de reprendre la clé qu’il a remise à Hery Rajaonarimam­pianina, président de la République, lors de la passation de pouvoir, en 2014.
Dans sa longue allocution, il a annoncé parmi les premières mesures qu’il compte prendre la suppression du Sénat. Une initiative pour faire de l’économie afin de pouvoir faire face à d’autres priorités affirme-t-il. Une intention qui implique de réviser la Constitution, donc de passer par un référendum. L’administration Rajoelina, en 2010, a, pourtant, défendu contre vents et marées les innovations, la pertinence et la fiabilité de cette Loi fondamentale.

 

17 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • eh eh eh,mihevitra ny anarina ny lavaka napetrany tam 2009 izy,nefa mino a fa vomay hampahantra ny gasy satria sarotra be aminy ny tsy hangalatra rehefa eo am fitondrana

  • Ny fahavononona tsy misy otran’ity. Izao vao mahita olona niomana hitondra firenena. Ny tena fiomananana dia ny fanana paikady sahady entina hitondrana ny firenena fa indrindra moa amin’izao toerana misy an’i Magasikara izao. Tsy ny mpanao politika no mpifanandrina fa ny fahandrana.

    • Vonona izy satria maika andripaka ny fananam-panjakana, maika hivarotra tanindrazana. Atreto aloha dia mbola tsy itako loatra izay tena hevitra raketin’ilay IEM, efa in-2 ao izay no nanatrika mantsy. Raha tena mandinika dia tsy misy lahatr’asa mivaingana tsara.

    • Aza adino anefa fa ny malagasy dia olona tena mitadidy sy misaina tsara. Ny olana fotsiny dia isika mora zakaina amin’ny vola nohon’ny tsy fahampiana misy amin’ny tsirairay. Saingy na izany na tsy izany dia efa mahatoky ny fahendren’ireo olona mpifidy rehetra aho.

  • Raha mbola izany Rajoelina izany dia tsy ahazo ny fitondrana mihintsy satria voalohany aloha eo ny olona izay efa tena leo tanteraka an’ity ranamana ary efa tsy manana fahatokisana intsony, faharoa ny fiarahany miasa amin’ireo antoko politika mpanohitra izay mbola tsy ita izay zava-bitany teto mada ary farany tsy natao ho an’ny olona be reska ny fitondrana fa natao ho an’ny olona tena miasa.

  • Tokony hahintsy kely ilay hoe « solution pour le pays » , izy indrindra ary no élement perturbateur namboly krizy nampitotongana ny toe-karena teto Madagasikara .

  • Raha ny zavatra niseho nanomboka ny taona 2009-2013 no heritreretina dia tsy mendrika ny hitondra intsony ity Rajoelina ity na dia manana tetik’asa tsara (IEM) hoan’ny Madagasikara ary izy. Sarotra amin’ny vahoaka ny hamerina ny fitokisana aminy satria tànana efa zatra mitsotra ny azy ka tsy mety hivokona intsony.

  • Izao ilay olon’ny fo dia taitaitra am-boalohany fotsiny nefa olona tsy havita azy akory avieo. Izao dia efa mariky sahady fa maika hahazo seza eo @ fitondrana hanohizana ny rahraha maloto hatrizay; nefa mbola sarotra be no hinoana fa ho tafaverina eo ity ranamana ity

  • Ny aza itako ka hoe maika ny hanohy ny afera maloto sy ny firaisana tsikombakomba amin’ny fivarotana tanindrazana indray. Aleo isika malagasy handinika tsara vao mandatsa-bato fa tena ho henjana ny ahazo ny malagasy raha sanatria io Andry rajoelina no Hitondra eo.

  • aleho izy hilatsaka fa ny tsara ho fantatry ny rehetra dia hoe i Andry Rajoelina no nitondra ny Krizy ary nitondra ny fahatrana teto amin’ny firenena ka asakasaky izay olona hifidy azy fa amiko tsy mendrika ny hitondra ny firenena itsony ny olona toy izany.

    • rangahy kely e, boay kely e

      kanefa tsy misy mahavita ny vitany, any amin’ny resaka anarana apetaka no miala vokona daholo ny tsy mahita afa tsy ny lava-pitombenany.
      Ny ankamaroan’ny tsy mahazaka azy dia ireny ilay mitovitovy taona aminy tsy niketrika ireny, ireny ilay antitra tao anatin’ny fanaovana aferafera, niandrandra ronono avy ao anaty 4L ireny. Conflit de génération satria misy zandry miana-kendry hono. Kanefa dia nahatarika vahoaka, nahaongana ny noheverina fa « enjana » ; saingy enjana nangorona ho azy irery ny harem-pirenena. Dia hodio tsy tadidy ny classiko eny amin’ny lanonam-panjakana, sa ve mamorona indray ny olona.

      Aleo ny tanora hanao.