Texto de Ravel

Séjour offert pour Nosy lava ?

Ras-le-bol généralisé face aux gamineries politiques et gesticulations de manipulations incessantes. On en a marre car on se retrouve tout le temps victime. Les grèves ici et là, certes avec des fondements acceptables pour certains, ne respectent pourtant pas le droit des autres. Le droit de circuler, le droit d’essayer de survivre dans ce chaos qui a duré depuis une bonne quarantaine d’années. Voyez-vous, des millions de Malgaches sont nés pauvres, n’ont connu que la très grande pauvreté durant toute leur vie et sont morts dans une misère inqualifiable. Voyez-vous, ceux qui ont créé cette misère sont là, encore plus puissants que jamais. Ces quelques centaines de personnes qui maintiennent le désordre et le désastre le font en toute impunité.
On nous dira de ne pas généraliser, de ne pas mettre tous les politiciens dans le même sac car il y en aurait quand même de bons. Dieu seul sait s’il y en a vraiment car jusque-là ils sont complètement muets et se font discrets. Pour l’heure, on ne compte que des bourreaux pour ce pays. Dire parler au nom du peuple est facile quand on accapare les médias. Si vraiment les députés de part et d’autre se sentent vraiment imbus de l’onction populaire, pourquoi n’ont-ils pas par exemple mis à jour les cartons de billets d’argent qui circulaient au parlement lors des votes de lois ? Pourquoi ont-ils réclamé des 4×4 alors que le peuple meurt de faim ? Pourquoi, même en période de grève ils acceptent toujours d’être si grassement payés par un système qu’ils décrivent comme diabolique ? À chacun de nous d’y répondre. L’argent n’a pas d’odeur dit-on, la pauvreté du peuple non plus.
Elle se vend et se manipule au gré des humeurs et intérêts de nos politiciens. En attendant que les marchandages loin des caméras se terminent, la vie de la majorité est prise en otage. Pensons-nous vraiment que le business de ceux qui génèrent ces troubles soient mis en cause ? Il faut se souvenir que la guerre est la plus grande économie mondiale, il n’en est pas autrement au niveau local. Puis, dans le trouble tout est permis. Finalement, il faut aussi savoir que mis à part les « enjeux » de la présidentielle, viendront ceux de la députation. « Gisalahy homanketsa ka izy maka ny an’olona indray no avo feo », faisons le bilan de nos députés. Oups, quand l’association Liberty 32 a mené le bilan, ces « représentants du peuple » ont fait moins le malin et ont plus adopté l’expression « filer à l’anglaise ».
Alors, proposons un peu de vacance et une retraite de réflexion à tous ces protagonistes. Des voyages tous frais payés à Nosy lava. De plus, la sécurité sera totalement garantie par nos forces de défense et de sécurité qui semblent aller dans ce sens. Hôtel au clair de lune, ce sera vraiment classe car l’hébergement aura tous les étoiles du ciel comme toit. Repas offert et sport en même temps, tous auront à chasser et pécher pour se nourrir. Qu’ils se mangent entre eux s’ils n’ont pas assez de force pour se mettre d’accord.
Koh-lanta rougira de ce Nosy lava version VIP. On pourrait même faire rebondir l’économie en lançant une telle émission à l’international. Puis, on serait en paix pendant que les faiseurs de guerre se bronzent loin de nous durant quelques années.

par Mbolatiana Raveloarimisa 

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter