Faits divers

Enlèvement contre rançon – Cinq kidnappeurs placés sous mandat de dépôt

Sous les verrous. Cinq kidnappeurs viennent d’être présentés au juge, la semaine passée, et ont été mis au frais. Deux d’entre eux, auteurs principaux de l’enlèvement de Sabera Vasram, femme d’un grand concessionnaire d’automobiles, ont été détenus à Tsiafahy. Les trois autres, quant à eux, ont été accusés de complicité et jetés à la maison centrale d’Antani­mora. Leur arrestation a commencé par un examen de situation d’un couple proche du réseau mafieux. Forte de ces renseignements, la cellule mixte d’enquête anti-kidnapping (CME) a ensuite procédé au coup de filet qui a dégénéré en une fusillade mortelle, le jeudi 16 août à Anosivavaka. L’escouade de ravisseurs munis d’arsenaux de guerre à bord d’un 4×4 de marque coréenne, est tombée nez à nez avec des éléments mixtes de la gendarmerie et de la police, alors qu’elle ciblait une personne d’origine indienne qu’elle voulait kidnapper sur les lieux.
L’interception de trois complices à Andavamamba s’en est suivie. La CME poursuit actuellement la chasse dans la capitale. Depuis mercredi, des unités spécialisées de deux corps se voient en patrouille dans les quartiers d’Iavoloha et d’Amboanjobe. « Une opération anti-kidnapping est en cours », affirment nos sources au sein des directions de la police judiciaire.
Après les échanges de tirs à Anosivavaka, aucun rapt n’est signalé et l’accalmie semble être revenue.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité