A la une Actualités Politique

Drame d'Anjozorobe – Le Président Rajaonarimampianina pointe du doigt les victimes

En voyage à Addis-Abeba, le président de la République a réagi sur l’événement tragique d’Anjozorobe. Une réaction qui, aux oreilles de certains, pourrait être quelque peu grossière.

Déplacée. Telle est la réaction de la plupart de ceux qui ont entendu la réaction de Hery Rajaonarimampianina, président de la République, au sujet de l’accident meurtrier survenu à Anjozorobe, samedi au petit matin.
Dans une interview enregistrée à Addis-Abeba, diffusée sur la Radio Mada­ga­sikara (RNM) hier, dans son édition de midi-trente et rediffusée le soir dans le journal de 19 heures, le chef de l’État commentait notamment au sujet du drame : « Lorsque vous savez que le chauffeur est ivre, vous ne devriez pas monter dans la voiture. Cela fait partie du courage nécessaire ». Les propos du chef de l’État ne sont pas faux, tout au contraire. Seulement, la proximité de ses mots avec les faits, surtout que la plupart des familles des victimes viennent juste d’enterrer leurs morts, fait qu’ils sont quelque peu inconvenants et qu’ils pourraient froisser certaines sensibilités.
Le camion qui a fait une embardée dans la rivière Mananara, sur la route entre Anjozorobe et Talatani­volonondry, a décimé plus d’une dizaine de familles. Quarante-sept morts, vingt-quatre blessés et des disparus sont signalés.
Présumé en état d’ébriété, le conducteur du poids lourd avait embarqué une soixantaine de passagers, les membres de la famille d’un couple qui allait célébrer son mariage, le jour du drame. La déclaration faite dans la capitale éthiopienne, en marge du sommet de l’Union africaine, est la première réaction présidentielle sur le drame d’Anjozorobe.

Responsables
Le reportage de RNM ne dit pourtant pas si le locataire d’Iavoloha a présenté ses condoléances aux familles endeuillées. Le communiqué de la Présidence parle juste d’un fait « regrettable », sans que le chef de l’État n’exprime sa sympathie pour les familles des victimes.
La partie diffusée de l’interview laisse entendre un ton moralisateur de Hery Rajaonarimam­pianina. « Des mesures sont constamment prises, mais il y a toujours des individus qui outrepassent les règles. (…) le conducteur de ce véhicule était, par exemple, ivre. Ses passagers étaient en surnombre, d’autant plus que la voiture n’est pas censée avoir le droit de transporter des passagers », a-t-il déclaré.
De marque Mercedes Benz 813, le camion n’est effectivement pas prévu pour le transport de personnes. « Chacun doit assumer et prendre sa part de responsabilité, que ce soit les collectivités territoriales, les ministères, les forces de l’ordre et même la population », a ajouté le chef de l’État. Les réalités financières, ou encore des infrastructures routières dans plusieurs zones rurales de Madagascar font pourtant que les camions de ce type sont devenus les moyens de transports privilégiés et adéquats pour les voyageurs.
Les aménagements grossiers pour accueillir les passagers, les conditions spar­tiates et le risque d’accident sont devenus secondaires, étant donné que, dans la majorité des cas, ils sont les seuls véhicules à pouvoir franchir les voies cahoteuses. Si le président de la République semble vouloir amener la popu­lation à oser prendre ses responsabilités dans les problèmes et drames causés par les transports en commun dans le pays, ses propos indiquent aussi qu’il est conscient que des responsables n’assurent et n’assument pas leur rôle mais qu’il ne peut rien y faire.

Garry Fabrice Ranaivoson

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Les malgaches, tous les malgaches sont embarqués dans une galère dont le capitaine et l’équipage paraissent bien inconscients; alors,l’ivresse d’un chauffeur ………

  • Ca se voit bien l’inconscience, en effet. Le Chef d’Etat qui manque d’education, ce qui n’etonne personne, car ca vient des coups d’etat typiquement africaines ignorantes, – et cette population ignorante, typiquement afrique sauvage, a qui on aurait du maintenu a la colonisation, – La difference entre la civilisation et la vie sauvage c’est la presence des regles dans la societe vivante. Madagascar restera pour jamais dans les 5 rangs des plus pauvres du monde. ( Malgache vivant a l’etranger, qui a honte pour son pays)