Nuits divines durant les semaines précédant et après la naissance du Christ. Marie et son époux Joseph auraient erré des jours durant pour fuir un roi fou de jalousie qui souhaitait à tout prix tuer un enfant qui n’était même pas né. Dans les nuits noires, ils marchaient à la recherche d’un havre de paix. Notre grande île, malgré le petit pourcentage de soi-disant chrétiens et l’infime pourcentage de vrai chrétiens, a eu l’immense honneur de communier à cet évènement. L’État a fait vraiment un très grand effort et a même pris de grands risques pour bafouer la laïcité afin de nous permettre de revivre ces nuits divines.
Pour ce faire, l’électricité a été coupée durant ces semaines de fêtes malgré que notre illustre et brillantissime Président ait trouvé la solution miracle contre le délestage, juste trois mois après son mandat. Plus difficile encore pour notre gouvernement, il s’est fait vraiment violence en nous coupant également l’eau. Car souvenons-nous qu’au temps de Marie et de Joseph, l’eau n’était pas courante et pour faire naître le petit dans l’étable, on peut imaginer que le père a dû faire quelques bornes pour trouver de l’eau pour l’accouchement.
Rappelons-nous des mages qui ont suivi le couple pour trouver l’enfant-dieu. Selon la bible, ils ont été guidés par l’étoile du berger jusqu’à bon port…jusqu’à bonne étable plutôt ! Et devinez quoi, nous avons également l’immense chance que l’État a même pensé à cela. Qui l’aurait cru, qui aurait eu une idée si grandiose! Nulle part ailleurs, même dans le pays de naissance d’Emmanuel, les gouvernants n’ont pas eu ce réflexe-là. Eh oui, à la veille de Noël, nous avons décerné plus d’étoiles à des étoilés pour nous guider dans les nuits noires de la Jirama. Telle l’étoile du berger guidant par sa lumière les mages, des étoiles biens gradées nous guident.
Communions alors pour ce Noël bien garni en symbole. Car Noël n’est pas encore fini, les délestages en eau et en électricité continuent. Et même si vous enlevez votre sapin et toutes les décorations de Noël car vous en avez plus qu’assez que votre frigo crie au meurtre, personne ne peut aller au dessus de ce fait divin. Les mages ont eu droit à une seule étoile, nous avons l’honneur d’avoir plusieurs nouveaux généraux de brigade et de généraux de division. Sentez-vous donc honorés et arrêtez de gémir !
On dit que les étoiles permettent d’exercer les vœux, même les plus impensables. En suivant celle du berger, les mages ont trouvé l’enfant divin. Osons alors croire qu’en nous adressant aux nouvelles étoiles nommées en conseil des ministres, nous pourrons trouver le salut tant attendu depuis l’accession au trône…oups, à la Présidence de notre illustre Président Fondateur.
Allons, allons, fermons les yeux, joignons nos mains, agenouillons-nous (car le moment est grave) et formulons nos vœux. Étoiles, oh étoiles bien gradées, vous qui brillez si haut au point de ne plus voir nos misères, entendez les cris de désespoir de vingt deux millions d’âmes.

Par Mbolatiana Raveloarimisa