Parmi les nombreux modèles réduits radiocommandés aperçus à Ankaditapaka, samedi dernier, le Traxxas Slash 4×4 a retenu notre attention. Aussi performante que polyvalente, cette machine est incroyable.

Les modèles réduits, il y en avait une vingtaine, samedi dernier lors de la rencontre initiée par Gasy RC au nouveau skatepark d’Ankaditapaka. Notre attention s’est arrêtée sur un superbe Traxxas Slash 4×4 à l’échelle 1/10. Il s’agit d’un pick-up poussé par un moteur électrique, monté avec des suspensions et un différentiel réglables ainsi que des pneus terre. Il bénéficie également des systèmes TSM et OBA.
Tout en facettes et très agressif, le design renvoie l’image d’une machine taillée pour la compétition. Les barres de protection à l’avant et à l’arrière accentuent cette agressivité. Le choix de ce modèle a été mûrement réfléchi, nous explique son propriétaire, Lan Andrian, photographe de renom de chez Zen.photography.
« Je cherchais un loisir qui me permettrait de m’évader du milieu professionnel. J’ai choisi le Traxxas Slash 4×4 short course pour sa polyvalence. Il peut atteindre des vitesses élevées mais peut également faire de l’offroad. La fourchette d’utilisation va du racing jusqu’au bashing en passant par le crawling », précise-t-il.
Le Slash 4×4 est livré avec un puissant moteur électrique, permettant d’atteindre des vitesses littéralement vertigineuses. Il dispose de trois modes de conduite. En mode Sport, les quatre roues délivrent 100% de leur puissance et le freinage est optimisé. Il en est de même pour le mode Course, sauf qu’il n’y a plus de marche arrière. Et en mode Entrainement, seulement 50% de la puissance sont disponibles.
Ce modèle Traxxas Slash 4×4 bénéficie de la gestion de stabilité TSM. Ce système permet de profiter totalement de son potentiel, d’atteindre la pleine accélération en ligne droite sur surface glissante sans zigzaguer, dériver ou perdre le contrôle. Il améliore le freinage et fonctionne comme une sorte de direction assistée corrigeant automatiquement la trajectoire en courbe. Très pratique quand on sait à quelle vitesse le véhicule peut rouler.

La marque Traxxas s'est démarquée en reproduisant le Hummer de Robby Gordon.

La marque Traxxas s’est démarquée en reproduisant le Hummer de Robby Gordon.

On board audio
« Samedi, c’était ma toute première sortie. La prise en main a été très facile et je m’y suis habitué rapidement. Le système TSM facilite grandement la conduite. Le moment qui m’a le plus marqué, c’est quand j’ai roulé dans le bassin destiné aux skaters. Le Slash a réalisé une superbe figure en s’élevant très haut dans les airs. Sur la piste en terre, je me suis aussi très bien amusé en driftant à volonté. C’était vraiment super », rajoute Lan Andrian.
Et le moins que l’on puisse dire c’est que des étoiles brillaient dans ses yeux, samedi. Comme quoi se retrouver aux commandes d’un radiocommandé procure un plaisir incomparable.
S’il fallait énumérer un par un les atouts de ce Slash 4×4, des pages ne suffiraient pas. Mais l’une des principales options qui nous a également plu est l’« On board audio ou OBA». Il s’agit d’un module audio embarqué, qui émet des sons ultra réalistes. Les bruits varient selon la vitesse et la position de l’accélérateur de la machine. À titre d’illustration, on peut entendre le démarrage du moteur ou encore les passages des rapports à l’accélération ou à la décélération.
Précédemment, on a évoqué la polyvalence du Slash 4×4 qui peut s’attaquer à n’importe quelles conditions. Il peut également rouler en condition humide, dans des flaques d’eau, dans de l’herbe mouillée ou encore dans la neige. Et ce, grâce à des fonctions imperméables qui
protègent ses composantes électroniques. Bien évidemment, un entretien minutieux s’impose après utilisation en bien nettoyant et lubrifiant les parties mécaniques.
Des changements de réglages s’imposent selon le type de terrain sur lequel doit évoluer le modèle réduit. Il est notamment possible de régler l’angle de carrossage des roues. Sans oublier la souplesse et le débattement des suspensions ainsi que la hauteur de caisse. À côté, il est également possible de régler l’embrayage « slipper » ainsi que le différentiel. Tous ces réglages œuvrent vers un même but, à savoir réaliser les meilleures performances tout en procurant le maximum de plaisir de conduite.

Le nouveau transmetteur TQi

Le Slash 4×4 se contrôle via un nouveau transmetteur TQi. Il est muni des commandes habituelles, soit un mini-volant ainsi qu’un levier d’accélération. Il est possible de régler la course de ce levier, par exemple 50/50 pour une course égale de l’accélérateur et la marche-arrière, ou encore 70/30 soit 70% pour l’accélérateur et 30% pour la marche-arrière. On y retrouve également d’autres boutons supplémentaires, notamment pour le changement des modes de conduite, ou pour activer/désactiver le système de gestion de stabilité TSM.

Le Traxxas Slash 4x4 est doté d’un moteur électrique.

Le Traxxas Slash 4×4 est doté d’un moteur électrique.

Les moteurs électriques plus faciles d’utilisation

Un modèle réduit est équipé soit d’un moteur électrique, soit d’un moteur thermique. Ce dernier dispose d’un cylindre et il est alimenté par carburant, comme une voiture réelle. Cependant, il est quelque peu difficile de trouver ce fameux carburant. Logiquement, il peut coûter une somme assez conséquente. Par contre, le moteur électrique ne nécessite que très peu d’entretien. Il suffit de recharger la batterie avant chaque sortie et tout est nickel.