De fan passionné, il devient membre émérite de la grande famille de ce groupe mythique. Nous voulons parler de Jean Baptiste Razafimamonjy, qui s’est transformé en archiviste officiel du groupe.

Jean Baptiste Razafimamonjy, archiviste et fan absolu du groupe Mahaleo depuis les années 80.

Jean Baptiste Razafimamonjy, archiviste et fan absolu du groupe Mahaleo depuis les années 80.

Près de quarante ans d’histoire du groupe légendaire et intemporel Mahaleo, le tout gardé jalousement par un homme. Personnage atypique, doté d’une patience et fort d’une passion qui lui sont propres, Jean Baptiste Razafimamonjy, Jean-Bà pour les intimes et les inconditionnels du groupe Mahaleo, se découvre.
Son histoire débute dans les années 80, à l’époque où il n’est qu’un jeune mélomane, fan de la première heure de la bande à Dama, Raoul, Nono, Dadah, Fafah, Charles et Bekoto. C’est alors un véritable coup de foudre qu’il a pour le groupe. Puis,  l’idée brillante lui vient d’intégrer l’univers même de Mahaleo pour en faire partie intégralement. Jean-Bà entame alors un travail délicat qui deviendra l’une des plus belles collections qui reflètent l’épopée artistique de ce groupe mythique qui lui tient à cœur.
Il est fou de Mahaleo et il ne lésine pas sur les moyens pour étoffer  au fil des ans, sa collection. Une dévotion qui finit par être remarquée par ses idoles, qui décident alors de l’adouber en tant qu’archiviste officiel du groupe. Ils marquent ainsi leur respect, et à travers eux, celui  des fans pour cette collection unique en son genre complétée par des T-shirts, casquettes, banderoles, affiches, disques vinyles et autres cassettes audio, voire des tickets d’entrée.
Mahaleo clôturera, le 1er et le 3 décembre, la célébration de ses quarante cinq ans de scène, l’occasion pour le public de (re)découvrir cette collection exclusive de Jean-Bà.

Jean-Bà veille à ce que ses archives soient entre  de bonnes mains et préservées comme il se doit.

Jean-Bà veille à ce que ses archives soient entre
de bonnes mains et préservées comme il se doit.

« Une passion dévorante… »

« Le groupe, j’en suis littéralement tombé amoureux, car il illustre pour moi l’amitié, la fraternité et l’amour dans toute leur splendeur. Sans parler de l’élan patriotique que chacune de ses chansons éveille en moi chaque fois que je l’écoute. À mes débuts, tout le monde se souvenait de moi comme ce fan persévérant qui tenait coûte que coûte à avoir des autographes des membres du groupe. Mon amour pour le groupe finit alors par se transformer en une passion dévorante au fil des ans, et une fois mon cahier rempli d’autographes, je me suis senti l’envie d’entreprendre une collection plus large », raconte Jean Baptiste Razafimamonjy. À l’époque, même les responsables de sécurité l’ont surnommé « l’homme à la bible » à cause de ce cahier qu’il transportait partout. « Je voulais absolument avoir les autographes et la biographie de tous les membres. Chaque concert était une occasion à ne pas rater », résume-t-il.

Une collection d'albums, en compact disc cette fois-ci,  des pièces rares également.

Une collection d’albums, en compact disc cette fois-ci,
des pièces rares également.

Une collection, une consécration

Au début des années 90, Jean-Bà fonde le fan club du groupe Mahaleo et finit enfin par côtoyer ses idoles, qui saluent son initiative et sa passion. C’est en 1991 que le groupe et ses illustres membres adoubent son travail et l’introduisent comme l’archiviste officiel de Mahaleo. Depuis, Jean-Bà ne rate plus, ou presque, un seul concert du groupe, quitte à conjuguer sa passion avec sa vie de famille.
« Partout où se produira le groupe, je ferai tout mon possible pour être présent. Ne serait-ce que pour mémoriser ou immortaliser cet instant et que j’ajouterai dans ma collection », conclut Jean-Bà dont la collection orne très souvent les concerts de Mahaleo, aussi bien au pays qu’à l’étranger.

Les posters des concerts de Mahaleo, comme pour mieux figer, dans le temps, l'histoire du groupe.

Les posters des concerts de Mahaleo, comme pour mieux figer, dans le temps, l’histoire du groupe.

Textes: Andry Patrick Rakotondrazaka
Photos: Mamy Maël