Notes du passé | L'Express de Madagascar – Actualités en direct sur Madagascar
ARCHIVE
Notes
24.01.2017 | 8:30
La sexualité des Malgaches et ses secrets

Abstinence pour les adolescents, fidélité pour les adultes mariés ou à partenaire unique, protection en dernier recours. C’est ce que symbolisent les « trois petits bateaux » de Médecins du Monde. Dans la majorité des régions de la Grande île, la population se remarque par un trait particulier, sa très grande liberté sexuelle. Moins visible […]

Notes
23.01.2017 | 8:30
Des moyens énormes pour coloniser Madagascar

T ous les espoirs sont mis dans la Compagnie française des Indes orientales, quatrième version. D’autant qu’une « excellente initiative» figure dans le programme, indique Edmond François, membre de l’Académie malgache, dans sa communication du 17 décembre 1943, à l’occasion du Tricentenaire de l’établissement de l’autorité française à Madagascar. « On décida que les ouvriers […]

Notes
21.01.2017 | 8:10
Les fonctionnaires « sollicités » à souscrire à la Compagnie

Avec l’intervention ouverte de Louis XIV et la publicité menée à grande échelle, la constitution d’une nouvelle (la quatrième) Compagnie française des Indes orientales est vite lancée. Trois réunions en mai 1664, suffisent pour rédiger un projet de société, dont les statuts comportent quarante articles, qui est présentée au roi en sa forme primitive (lire […]

Notes
20.01.2017 | 8:30
Une Compagnie commerciale pour protéger l’intérêt national

À partir de 1653, la Compagnie française des Indes orientales est confrontée à un concurrent puissant en la personne du duc de la Meilleraye, grand ami de Nicolas Fouquet (lire précédente Note). Il souhaite se substituer à la société dépérissante. « On tente encore une fois d’amalgamer dans une seule nouvelle affaire les deux partis […]

Notes
19.01.2017 | 8:30
Une société privée sous contrôle administratif

Le cardinal de Richelieu, à l’exemple des Anglais, fait constituer vers 1617, une société coloniale à installer dans le Sud-Est de Madagascar. Pour ce faire, un premier patrimoine à mettre en valeur est donné à Rigault, capitaine au long cours (lire précédente Note). Ce privilège est, en fait, la concession mise à la disposition de […]

Notes
18.01.2017 | 8:30
Un vaste plan d’établissement français à Madagascar

L’installation française dans la Grande ile ne résulte ni d’un évènement fortuit ni de simples circonstances. « Ce fut l’une des étapes d’un plan très vaste étudié depuis bien des années », confirme Edmond François, membre de l’Académie malgache dans une communication du 17 décembre 1943, à l’occasion du Tricentenaire de l’établissement de l’autorité française […]

Notes
17.01.2017 | 8:26
Le malgache emprunte les langues européennes

À partir du XVIe siècle, l’influence européenne commence à s’exercer sur Madagascar. Celle-ci se traduit aussi par des emprunts linguistiques à la mesure de l’influence de chacun des pays qui viennent s’y faire concurrence. La linguistique peut ici, dans une certaine mesure, apporter un témoignage de l’étendue respective de ces diverses influences. Celle des Portugais […]

Notes
14.01.2017 | 8:26
La linguistique pour expliquer l’origine indonésienne malgache

Madagascar est indonésienne, certes, mais elle ne l’est pas exclusivement. Comme le précise Jacques Dez en 1963, « elle est africaine également, mais cette double qualification ne suffit pas à la caractériser. Elle est encore autre chose de différent ». L’auteur cite un domaine où se révèle le « caractère composite de la civilisation malgache […]

Notes
13.01.2017 | 7:30
Les zébus malgaches pour soutenir les Français

Avec ses immenses espaces d’herbes, au début du XXe siècle la Grande ile a en France la réputation d’être une terre d’élevage. Ses zébus, caractéristiques avec leur bosse, sont largement connus du grand public. À cette époque, pour une population de trois millions d’habitants, Madagascar dispose d’un cheptel évalué à quelque cinq ou six millions […]

Notes
12.01.2017 | 8:30
Des eaux capricieuses pour communiquer

Malgré ses nombreux cours d’eau, Mada­gascar ne possède qu’un réseau de voies navigables irrégulier et de peu d’importance. « Si l’on excepte la partie maritime des estuaires de la côte Nord-Ouest, quel­ques sections des Pangalana et du lac Alaotra, on ne peut guère faire circuler sur nos cours d’eau que des pirogues ou de petits […]