Le HVM a effectué ses assises régionales couplées par la célébration de ses trois ans, samedi à Toliara. L’occasion pour cette formation politique d’afficher sa base dans cette région .

La place d’Ankilisoafilira était submergée d’une marée humaine blanche et bleue. En effet, plus de quinze mille personnes et même plus, tout âge confondu, ont participé au grand carnaval rentrant dans la célébration du troisième anniversaire du parti Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) mais surtout à l’occasion de ses assises régionales après celui de Fianarantsoa, de Toamasina et d’Antsiranana. C’était vêtu de tee-shirt blanc et bleu, couleurs du parti au pouvoir, que ces partisans issus des vingt-deux régions ont fait une longue procession durant plus de deux heures de temps, pour converger vers le gymnase couvert de Tsienengea où devait se tenir le discours inaugural de cette manifestation politique.
Le discours du président du parti, Rivo Rakotovao, était particulièrement attendu car le HVM se devait de soigner et de redorer son image pour asseoir ses marques en vue des prochaines élections. Il n’a pas manqué de souligner que le HVM vient de prouver « qu’il est le parti plus puissant et le plus structuré dans tout Madagascar malgré son jeune âge » en se référant notamment au nombre d’adhérents et surtout d’élus que ce parti compte sur l’étendue du territoire. Ce parti lance également un appel à tout un chacun pour renforcer les rangs du HVM. Toutefois cette sollicitation semble être floue de la part de son initiateur car publiquement il s’en est pris ouvertement au député d’Antsalova pour ne pas avoir osé endosser le tee-shirt et la casquette de ce parti durant cette manifestation à Toliara. « Je m’adresse solennellement à vous de quitter ce parti si vous avez honte de porter le maillot de votre équipe ». Toujours d’après Rivo Rakotovao, « il faut avancer ensemble et ne pas reculer devant les critiques ».
Cette assise a aussi été l’occasion pour le parti de faire connaitre ses alliés politiques. En effet lors du carnaval plus de mille cinq cent personnes composées de Mapar I et II et le Toliara Miray Raiky Tomira  dirigé par le ministre de la Fonction publique Maharante Jean de Dieu s’est manifesté en défilant et surtout en s’affichant publiquement que leur parti et association roulent avec le HVM. Un allié de poids pour ce dernier dans les consultations populaires dans cette ville.

Antiéconomique
S’adressant toujours à ses militants, le premier responsable du HVM leur à fait part de son indignement sur les attitudes des quelques personnes mal intentionnés qui ces derniers temps dans cette partie du sud de l’ile, ont tendance à remonter la population pour contrer voire saboter tous les projets des investisseurs étrangers car ils ne pensent qu’à leurs intérêts personnels au détriment du peuple. « La présidence et le gouvernement incitent ces organismes à investir dans notre pays alors que d’autres personnes que je qualifie d’antiéconomiques sapent cet élan de développement pour d’autres fins ». Une allusion faite aux minorités de personnes qui le jour de lundi de Pentecôte ont profité de l’affluence des piqueniqueurs pour organiser un meeting contre le projet minier d’ilménite de Ranobe.

Francis Ramanantsoa