Le savoir-faire japonais au premier plan. La première journée de la visite officielle du Président Hery Rajao­narimampianina au Japon était marquée par la revue d’entreprises et d’infrastructures à Tokyo. Dans la journée du lundi, la délégation présidentielle était au siège de NEC, le géant japonais de l’informatique et de la télécommunication ainsi qu’au Port de Tokyo, l’un des plus grands du monde.
L’équipe de NEC a présenté les dernières innovations de l’entreprise comme cet appareil d’enregistrement et de reconnaissance faciale permettant de contrôler l’accès à des sites comme les bureaux administratifs, les lieux de travail. Le Président lui-même avait fait un test durant cette visite, d’après le service communication de la Présidence. L’occasion était ainsi pour Nobuhiro Endo, président de cette entreprise japonaise, de déclarer son souhait d’aider le pays à acquérir de nouvelles compétences en matière de nouvelles technologies.
Le Japon est reconnu pour ses avancées technologiques et son savoir-faire dans le déploiement des infrastructures de qualité. Dans ce sens, le pays du soleil Levant va soutenir le gouvernement dans l’extension du Port de Toamasina. Les travaux commenceront en 2018 et dureront sept ans. La visite du Port de Tokyo donnera ainsi une petite idée à la délégation présidentielle de cette compétence japonaise.

L.R.