Plusieurs candidats et férus du tennis de table demandent le report des élections prévues se tenir ce jour pour celle de la ligue d’Analamanga et celle de la fédération malga­che samedi prochain.
Habib Djiva Kamal, past-président de la fédération de 2004 à 2010 et l’ancien joueur, Jean Chrysostome Rakoto­nirina, alias « Japs », deux candidats challengers du président sortant, Jean Herley Ambinintsoarivelo, ont effectué une conférence de presse hier à Antsahama­nitra pour dénoncer des irrégularités à la veille des élections.
« Pour non conformité, l’élection de la section de Tanà ville prévue samedi dernier a été ajournée pour le 28 janvier. Huit sur neuf clubs votants ont présenté leur certificat de conformité, mais seul un membre d’un de ces clubs a eu l’attestation de fonction. De ce fait, il n’y a plus que deux sections, défaillantes, sans activités depuis des années, qui vont participer à l’élection de la ligue d’Anala­manga. Et avec toutes ces anomalies, Analamanga va être disqualifiée alors qu’elle est la ligue ayant le plus de licenciés », ont expliqué Habib Djiva Kamal et Jean Chrysostome Rakotonirina.
Ces candidats se plaignent également de la manière dont la fédération a publié le calendrier électoral, sur Face book et sans affichage officiel ou publication dans les journaux. Hier, l’ancien président de la fédération a tenté de négocier ce report de dates d’élec­tion avec celui en exercice, mais ce dernier a confirmé son idée.
Les adversaires de Jean Herley Ambinintsoa­rivelo ont voulu demander à l’équipe sortante de la fédération, d’effectuer d’abord l’assemblée générale élective de la section de Tanà ville, avant de procéder à celles de la ligue d’Anala­manga et de la fédération. Ces deux candidats se demandent aussi pourquoi la ligue d’Analamanga organise son élection au siège du comité olympique à Ivandry ce jour, et même endroit pour l’élection de la fédération ce samedi, alors que ce siège n’est pas un terrain neutre. Présent à la conférence de presse d’hier, le candidat à la présidence de la ligue d’Analamanga, Elie John Rafaly soutient également ce report.

S.R.