Créer plus de valeur ajoutée. C’est l’objectif fixé par le Centre d’affaires de la région Anosy (CARA) en organisant un petit déjeuner d’affaires à l’hôtel Kaleta Taolagnaro, mercredi dernier.
« Pour cette première édition, nous avons choisi un thème axé sur l’utilisation efficace des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pour le développement de l’entreprise », a expliqué Sitraka Vavitiana, responsable marketing du CARA.
Lors de cette rencontre B to B, les petites et moyennes entreprises (PME) de l’Anosy ont pu appréhender l’importance d’intégrer les NTIC dans leur processus de production et de commercialisation. Force est de constater que la plupart des entreprises sises dans la Cité dauphine manquent de visibilité sur le web et les réseaux sociaux. De même, rares sont celles qui fonctionnent avec les NTIC dans la gestion de leurs bases de données. Par ailleurs, le manque d’information et de compétence oblige les opérateurs à délaisser ces outils. Mais, en les considérant comme supports supplémentaires et non des outils stratégiques, ils n’apportent guère les effets escomptés alors que les coûts engendrés s’avèrent énormes.
« Les PME adoptent une attitude frileuse envers les nouvelles technologies en raison des effets négatifs non maîtrisés. Pourtant, avec une utilisation efficace et efficiente, les NTIC augmenteront significativement la rentabilité d’une entreprise. Nous les avons fait savoir
qu’elles peuvent  tirer pleinement parti des outils informatiques et numériques », évoque Tombolaza Alison Didier, gérant de Takalou, animateur de cette rencontre.
Dorénavant, avec l’accompagnement du centre d’affaires, les PME de la région Anosy peuvent s’appuyer sur des professionnels pour booster les chiffres d’affaires via les NTIC et créer plus d’emplois pour les jeunes.

Moïse Fanomezantsoa