Mahajanga accueille, cette année, le championnat national du sport scolaire. Les jeunes sportifs sont maintenant en compétition pour défendre les couleurs de leurs régions.

C’est parti. Après l’ouverture du championnat national du sport scolaire, vendredi dernier, par un carnaval à travers la ville de Mahajanga, les compétitions pour les disciplines collectives ont démarré dimanche.
Les matches de football à 7 ont lieu au stade Rabemananjara et à Antanimasaja au Don Bosco. Tous les jours, des dizaines de rencontres-marathons sont organisées dans les disciplines sportives définies pour les catégories 12-13 ans et 16-17 ans, garçons et filles.
Au programme du football, ce jour, pour la catégorie 12-13 ans, les phases éliminatoires auront lieu au terrain 2, stade Rabe­mananjara, avec six matches au programme. L’équipe du CEG Sadjoavato de la région Diana sera opposée à celle d’Antsi­nanana. Tandis que l’EPP Boeny accueillera le CEG Andriamena de la région Betsiboka.
En ce qui concerne la compétition d’athlétisme, les finales directes débutent ce matin à 8h au stade de Don Bosco à Antanimasaja avec les épreuves de poids, javelot, longueur et hauteur pour les filles et les garçons
Par ailleurs, seize régions sont engagées dans ce sommet national scolaire dans la catégorie des 14-15 ans chez les filles, contre sept régions pour les garçons, en basket-ball.

Propreté
Les sites de compétition  se trouvent au gymnase couvert de Mangarivotra (garçons) et à l’EPP Barday (filles) à Ampasika. Les premières rencontres commenceront, ce jour, pour ces deux catégories.
Dans la catégorie 16-17 ans, volley-ball garçons et filles, les matches démarreront vers 7h au lycée Philibert Tsiranana. Deux terrains y sont aménagés, après la réhabilitation totale des infrastructures sportives de cet établissement scolaire.
Enfin, les matches de hand-ball, toujours dans la catégorie 16-17 ans (garçons et filles) se dérouleront sur le terrain extérieur du gymnase couvert de Mahajanga et au complexe sportif d’Ampisikina.
Le village des jeux est réparti sur trois sites à savoir le lycée Philibert Tsiranana, le CEG Ampisikina et le CEG Charles Rennel.
Lors de l’ouverture officielle de cette compétition nationale scolaire, le ministre de l’Éducation nationale, Paul Rabary, a rappelé quelques consignes aux participants.
« Je vous invite à garder la propreté de la ville durant votre séjour. J’espère que les  compétitions se dérouleront sans incident », a-t-il déclaré dans son discours.

Vero Andrianarisoa