Belle prise à Sambava. Neuf armes à feu ont été saisies, avec une quinzaine de munitions et trois présumés trafiquants d’armes arrêtés. Traduits devant le Parquet, vendredi, deux des suspects ont été placés en détention préventive. Le troisième a, pour sa part, bénéficié d’une mise en liberté provisoire. Ce coup de filet remonte au 4 novembre.
«C’est un informateur qui nous a mis sur la piste des fabricants et trafiquants d’armes arrêtés. Les renseignements qui nous ont été révélés ont permis d’arrêter un premier démarcheur. Appréhendé, celui-ci a dénoncé un autre intermédiaire plus en amont. Nous avons ensuite réussi à remonter de fil en aiguille jusqu’à un réparateur d’armes endommagées », explique le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Sambava. « Lors d’une perquisition effectuée à son domicile, à Sambava ville, nous avons mis la main sur trois fusils de chasse et six armes de poing, dont un pistolet d’alarme», continue-t-il.
Saisi de l’enquête, le groupe d’appui judiciaire auprès de la gendarmerie de la région Sava indique que des armes en cours de fabrication ont été, dans la foulée, retrouvées.

Andry Manase