Un excédent de 189 milliards d’ariary en termes de recouvrement des recettes fiscales comparé à la même période de 2016 a été enregistré au premier trimestre de cette année, soit 939 milliards d’ariary contre 750 milliards d’ariary. D’après les explications du ministère des Finances et du budget, cette performance est surtout soutenue par les recettes douanières, passées de 336 milliards d’ariary à 465 milliards d’ariary soit un gain de 29 milliards ariary par rapport à l’année précédente. Les réformes engagées au niveau de recouvrement, expliquent cette performance.