Un registre unique serait en voie de réalisation dans le cadre de la protection sociale à Madagascar. « Le registre unique des bénéficiaires doit être réalisé au plus tard au mois d’octobre de cette année. Ce registre permettra de faire le suivi des bénéficiaires et d’uniformiser tous les programmes d’activités sur la protection sociale à Madagascar », explique Hanta Baraka Charlotte, secrétaire générale au sein du ministère de la population, de la protection sociale et de la promotion de la femme (MPPSPF). Cela est ressorti de la table ronde organisée par  le MPPSPF et la Banque Mondiale, hier, au Le Pavé Antaninarenina.
La protection sociale se tisse face à la grande pauvreté qui sévit au pays. C’est la raison pour laquelle il existe un éparpillement entre les interventions ainsi que les programmes menés dans le cadre de la protection sociale. En effet, ces programmes visent à améliorer la vie des ménages vulnérables. 65 000 ménages devront bénéficier de la protection sociale à travers le Vatsin’ankohonana et le Fiavota, dans le Sud, jusqu’en 2020.
Madagascar ne peut pas encore gérer la protection sociale des sociétés non-contributives qui ne demandent pas de cotisation aux bénéficiaires. « La protection sociale devrait être inclue dans le budget public. Or la plupart des pays en voie de développement dépendent encore des
partenaires techniques et financiers», affirme Julia Rachel Ravelosoa.

Mamisoa Antonia