Un Thaïlandais et un homme d’affaires mauricien seront traduits en cour de district de Grand-Port, aujourd’hui, vendredi 1er décembre. Ils font l’objet d’une accusation provisoire de trafic de drogue avec circonstances aggravantes. Ils ont tenté de prendre réception d’un colis de drogue synthétique d’une valeur de Rs 4,5 millions (Ar 315 milliards), à l’aéroport.
Les deux hommes ont été arrêtés, avant-hier, par des officiers de la brigade anti-drogue, lorsqu’ils se sont présentés au service de livraison PATS, à Plaine-Magnien. Ces derniers ont intercepté un colis, le 3 novembre, adressé au ressortissant thaï, qui travaille comme chef cuisinier dans l’île depuis l’année dernière. Et son employeur ne serait autre que le Mauricien arrêté dans cette affaire. Ce dernier est un habitant de Grand-Baie âgé de 34 ans. Alors que le ressortissant thaï est, lui, âgé de 56 ans.
L’envoi du colis avait été effectué en Chine. Celui-ci avait transité par Paris avant d’arriver à Maurice. En se basant sur certaines informations, les officiers de la MRA ont examiné le colis à l’aide d’un scanneur qui a permis de révéler son contenu.
À l’intérieur du colis : 3 kg d’un produit jaunâtre renfermant l’odeur d’une substance chimique et de la drogue synthétique. Le tout est estimé à Rs 4,5 millions. Selon les enquêteurs, la substance jaunâtre a réagi positivement à la drogue de synthèse. Elle a par la suite été sécurisée pour une analyse plus approfondie par le Forensic Science Laboratory.

Lexpress.mu