Ses spectacles en solo se sont faits assez rares ces derniers temps. Toujours aussi taquin, Princio a une fois encore su gagner le cœur de ses fidèles à travers ses chansons à texte, au Piment Café dans la soirée du vendredi. Ses textes poétiques ont encore réjoui les aficionados noctambules présents dans  cet antre de la musique à Behoririka.
Toujours avec la même verve, Princio a séduit ses admirateurs en investissant la scène. À l’écoute de ses classiques comme « Eo an-tratranao » ou encore « Izay tiana mitombo tarehy », le public s’est retrouvé transporté une demi-douzaine d’années dans le passé. Quand l’artiste initiateur du « Lasa mpihira daholo » se produit en cabaret-concert, c’est toujours entouré de ses meilleurs musiciens. Et parfois, il réserve même de très belles surprises.
Durant la soirée, tous ceux qui ont eu le bonheur d’être présents ont été satisfaits. Artiste de référence du « Vazo miteny », il a tout simplement fait le bonheur de ses inconditionnels. Avec en plus, un répertoire composé de ses plus grands tubes, allant des titres ayant composé « Paradisa » à « Mademozely tavohangy», les fans ne pouvaient pas demander mieux. De l’humour absolu à partir de chansons à textes. Le chanteur qu’est Princio a parfaitement respecté son contrat. Bref, la fin de la semaine a été tout simplement exceptionnelle du côté de Behoririka.

S. R.