Pas question que les marchands saisonniers envahissent les rues. Pour faire un état des lieux, la ministre des Collectivités locales a rencontré les maires en vue de finaliser la stratégie contre les marchands ambulants, surtout dans la capitale.
À Port-Louis comme à Beau-Bassin–Rose-Hill, les rencontres avec la force policière ont déjà été faites afin de renforcer la surveillance. Il a toutefois été décidé que les marchands opérant dans les quatre sites autorisés vont bénéficier davantage de temps d’opération du 15 au 31 décembre. Et qu’ils pourront travailler jusqu’à minuit.
«La condition est qu’ils travaillent dans leurs sites et la mairie a fait les provisions afin qu’ils aient l’éclairage nécessaire», explique Oumar Kholeegan, conseiller à la mairie de Port-Louis. Toutefois, les saisonniers ne seront pas tolérés dans les rues de la capitale.

© lexpress.mu