Les retrouvailles très attendues de ces deux divas de la scène musicale ont tenu leurs promesses hier après-midi. Le concert a été mélodieux et agréable.

Fidèles à elles-mêmes, elles se sont ornées de cette grâce et de ce charme intarissables qui forgent chacune leur caractère. Bodo et Poopy ont émerveillé le public du Palais des Sports et de la Culture Mahamasina pour leur concert à deux, hier après-midi. Ce rendez-vous exceptionnel fait suite à une belle série de concerts qu’elles ont entamé ensemble tous les dix ans, depuis 1997 puis en 2007 pour en arriver à celui de cette année.
Le concert de ce week-end, sobrement intitulé « Mifampitantana », a aussi bien ému que satisfait tous ceux qui ont eu le plaisir d’y assister. Le pari est gagné pour Bodo et Poopy, puisque le palais des Sports et de la Culture a littéralement été rempli comme un œuf à l’occasion. Littéralement à guichets fermés, le concert supposé débuter à 15h a même démarré plus tôt que prévu sous le poids de l’impatience du public, d’ores et déjà venu en nombre pour assister au spectacle. Comme l’indique ainsi l’intitulé du concert, c’est main dans la main que les deux chanteuses sont montées sur scène, illustrant cet amour intemporel qu’elles ont pour leur fans et le public en général. Poopy a ainsi chanté « Ho iray », auquel Bodo a répondu avec « Satria », pour un moment d’entrée orné de douceur.

Bodo_Poopy 2

Étincelles pétillantes
Avec chacune trente ans de carrière au compteur et resplendissant toujours d’autant de dynamisme, les deux chanteuses ont alors entamé le spectacle. Elles ont affiché de part et d’autres leur personnalité et leur musicalité propres, mais sont restées complémentaires sur scène. Bodo et Poopy ont enchainé l’un après l’autre les tubes qui ont façonné leurs carrières au fil des décennies, de même qu’auprès de toute une génération d’inconditionnels.
« C’est un instant féerique et festif que l’on partagera avec vous sur cette scène aujourd’hui. On revivra ensemble ces moments de douceur qui nous ont toujours rapprochés », a souligné Poopy au micro. Une affirmation à laquelle Bodo a rajouté, comme pour donner le ton « On vous promet un concert garni d’émotions, on voyagera ensemble à travers ces chansons que vous affectionnez particulièrement, et on communiera dans cet amour de la musique qui nous lie ».
Le répertoire du concert a ainsi affiché une histoire qu’elles racontent à deux, allant de leur amour pour leurs fans à celui de la Grande île, tout en chantant l’espoir et la rédemption à travers leurs compositions. Moment mélodieux, mais également glamour, « Mifampitantana » s’est plu à surprendre le public à travers la prestation des deux chanteuses. La scène a été divisée en deux parties. D’un côté, l’on retrouve Bodo, ses musiciens et ses choristes, tandis que de l’autre, Poopy chante avec son équipe. Le temps des duos, le tout se conjugue. La gent féminine s’est laissé éblouir par la garde-robe que les deux artistes ont fait défiler, en se changeant entre deux ou trois chansons.
De «Resy» à «Tambitamby» en passant par « Ny marina tsy maty », « Fitia voarara » pour se conclure avec « Tia foana » et « Tena namana », Bodo d’humeur taquine et Poopy timide et enjouée ont sublimé le concert de leurs duos. En attendant la prochaine fois, elles se retrouveront pour le concert d’un autre fameux groupe, qu’elles accompagneront à Antsahamanitra au mois de mai.

Andry Patrick Rakotondrazaka