Les deux clubs phares de la capitale ou même du pays, St Michel club natation et Managing dominent les débats au championnat d’Anala­manga de natation. Le crachin de samedi matin n’a pas empêché la tenue de ce premier sommet organisé par l’équipe de la nouvelle présidente, Tojohanitra Andriamanjatoharimanana, olympienne de Beijing, à la piscine olympique de l’académie nationale des sports à Ampefiloha. Le numéro un au classement national, Michael Rasolonjatovo SMCN confirme sa suprématie et a été élu meilleur nageur du championnat.
De son côté, l’olympienne de Londres et Rio, Estellah Aina Fils Rabetsara de Managing a été élue meilleure nageuse en catégorie open. Chez les jeunes, Mamihaja Nathan Andriampeno­manana de Managing était le meilleur benjamin et Johane Razafimaharo de SMCN la benjamine. Aux relais, SMCN et Managing ont raflé chacun deux coupes.
Un record national a été enregistré lors de ce cham­pionnat, celui des  4×100 m quatre nages hommes, réalisé par l’équipe de St Michel, composée de Michael, Stéphane, Johane et Johanna. Ces collégiens ont bouclé cette épreuve en 4’42’’33 contre 4’59’’77 effectué le 11 avril 2015. Ce championnat d’Analamanga a réuni 103 participants venant des neuf clubs de la capitale.
« Nous avons désormais mis en place les minimas comme critères ou conditions de
participation pour rehausser le niveau technique… Mais chaque club a eu tout de même droit à six wild-cards surtout pour les catégories jeunes », a souligné la présidente de la ligue, Tojohanitra Andriamanjatoharimanana.
Les prochaines activistes pour cette saison seront, le championnat réservé aux pupilles, avenirs de la natation et d’autres nouveautés comme la compétitions inter-entreprises et de water polo.

Serge Rasanda