Si animer et chauffer la foule comptent sans aucun doute parmi ses talents, la ponctualité lui fait sans aucun doute défaut. Comme toute artiste de sa carrure, Black Nadia affiche une personnalité plutôt perfectionniste, qui, dans certains cas, peut être gage de qualité, mais qui peut tout aussi bien être parfois mal interprété.
C’est ainsi après avoir fait languir d’impatience la presse durant plus d’une bonne heure, Black Nadia s’est enfin présentée pour nous présenter son tout nouvel album. Rendez-vous était donné au Solimotel Anosy à l’occasion et jouant la carte d’une grande diva, la chanteuse a mis les petits plats dans les grands pour surprendre son auditoire du jour. Comme pour affirmer cette excentricité qu’elle arbore fièrement depuis ses débuts, elle débarque accompagnée de ses danseurs, mais aussi de ses gardes du corps tout en insistant dans la foulée que la presse audiovisuelle daigne l’accueillir. Comme si elle allait tourner un clip vidéo donc, Black Nadia nous présentait son troisième album intitulé « Reveko Seule ».
Fidèle à elle-même, la chanteuse expose à travers cet album une plus grande ouverture sur la scène internationale tout en valorisant ces rythmes chaleureux typiques de la Grande île. On y retrouve ainsi des titres aux sonorités plus éclectiques et tropicales à travers des chansons comme « Sam’Love », « Sipa bolongany» et « Mizara karatse ».

A. P. R.