Un artiste dont le charisme n’a d’égal que sa légende sur la scène musicale internationale, Johnny Hallyday s’est éteint hier, laissant orphelins plusieurs générations de rockeurs.

On a tous en nous quelque chose de Johnny ». Une phrase qui fut collée aux lèvres de tous les mélomanes du monde entier et qui le restera sans doute encore pour un bon bout de temps. Résumant un amour et une passion inconditionnels pour ce chanteur mythique qu’est Johnny Hallyday, qui au bout de cinquante ans de carrière, aura inspiré plusieurs générations de rockeurs de part et d’autre du globe. À l’âge de 74 ans, après avoir combattu avec force et courage son cancer du poumon, Jean-Phillipe Smet, de son vrai nom, s’en est allé rejoindre son Tennessee éternel, ainsi que le panthéon des plus grandes étoiles  dans un monde meilleur.
Une icône de la scène, quasiment unique en son genre dont la voix et le charisme ont longtemps influencé ses millions de fans, Johnny Hallyday était et restera à jamais ce rockeur intemporel à la gueule bien voyante et légendaire qui laisse autant orpheline la France que ses admirateurs et ses pairs francophones. Il en est de même pour ceux de la Grande île où toute la communauté artistique rend hommage à cet artiste et ce grand homme qu’est Johnny Hallyday

Un drame international
L’une de ses plus grandes particularités reste sa capacité à s’épanouir au-devant de la scène au fil des années. Jusqu’à devenir aussi bien un modèle pour les plus jeunes, qu’il ne l’était déjà pour leurs ainés. Au-delà de l’Hexagone, Johnny Hallyday a su aussi se forger une forte renommée internationale. À Madagascar, il occupait également une grande place dans le cosmos musical national depuis ses débuts, influençant toute une génération de passionnés du rock’n’roll. « Je l’ai toujours vu comme ce grand frère bienveillant que je regardais avec admiration. Il a eu un grand impact sur ma vie en général, aussi bien par sa musique que par sa personnalité. Sa disparition laisse un grand vide dans ma vie, j’aurais aimé le rencontrer et partager cet amour que j’ai pour lui », affirme Stenny, chanteur évangélique qui voue une grande admiration pour Johnny Hallyday.
« C’est une légende de la musique rock qui s’en est allé, car Johnny, pour nous, c’était une voix, des chansons et surtout de belles histoires. Il en imposait et il était un homme, un vrai. Ne serait-ce que par sa présence et sa personnalité, il a marqué toute une génération de rockeurs », confie Papay de Iraimbilanja. Véritable bête de scène et acteur confirmé , il a aussi inspiré au-delà de la scène du rock. L’humoriste Gothlieb de souligner « Moi , je l’adorais à ma façon , discrètement à la folie. Je ne collectionnais pas ses albums, mais je connaissais toutes ses chansons. Je l’admirais pour sa personnalité artistique et son abattage scénique ».
En 2009, le roi du rock français qu’il est, était prévu faire un concert à Madagascar. Jaobarison Randrianarivony, directeur général de Media Consulting raconte « On était fin prêt pour l’accueillir, le concert était prévu au Stade Mahamasina entre le mois de janvier et février à l’époque. Malheureusement, ça reste un rendez-vous manqué entre Johnny et ses fans malgaches ». Les rockeurs malgaches entendent tous pouvoir donner de la voix à leur manière pour rendre hommage à Johnny dans les jours qui suivent. Stenny lui dédiera une nouvelle chanson, tandis que Papay espère fédérer prochainement tous ses frères rockeurs pour un événement inédit dédié à sa mémoire.

Andry Patrick Rakotondrazaka