Ce fut l’un des grands rendez-vous manqués du mois d’octobre. Le Nosy Be Jazz 
Festival rempile finalement pour une deuxième édition qui s’annonce pleine de surprises.

Sublimer l’île aux parfums des douceurs du jazz, dans l’optique de promouvoir à la fois la culture et le tourisme de la Grande île. C’est à travers ce leitmotiv fédérateur que le Nosy Be Jazz Festival s’est distingué par sa programmation inédite dans le Nord. Dans cette localité du pays où le public est des plus chaleureux et festif, ce festival a apporté un véritable vent de fraîcheur musical et artistique.
Fort du succès de sa première édition l’année passée, le festival porté par la passion des membres mélomanes de l’association, « Nosy Be Jazz Festival Organisation Comitee » (NBJFOC), en étroite collaboration avec le tour opérateur Zà-Tours et la maison de production Sunny Live Music, rempile pour une seconde édition, encore plus riche en contenu. Ayant été prévu au mois d’octobre, le festival a dû être reporté suite à l’épidémie de la peste. Ceci-dit, c’est d’autant plus motivés que les organisateurs reviennent à la charge et programment le Nosy Be Jazz Festival du 30 mars au 2 avril de l’année 2018. Plus d’une dizaine de spectacles et d’activités qui s’annoncent mélodieux et vibrant aux rythmes du jazz, sont ainsi prévus à l’occasion.

Retour de l’enfant prodige
Fidèle à lui-même, le Nosy Be Jazz Festival entend une nouvelle fois briller sur l’île aux parfums, grâce aux talents des nombreux musiciens qu’il fédère au-devant de sa scène. S’affirmant comme un carrefour artistique à part dans l’océan Indien tout en promou- vant une image idyllique de la Grande île, le festival affiche tout aussi bien une envergure internationale. Ainsi, ce sont définitivement les sommités du jazz que l’évènement mettra en scène, tout au long de ces quatre jours de festivités. À savoir les jeunes talentueux et dynamiques jazzmen du Jazz Club du Cercle Germano-Malgache (CGM), mais aussi le guitariste Solo Razafindrakoto qui présentera son « Solo de guitar», un show mélodieux qui conjugue sons et images. De même, des musiciens émérites de renommée internationale seront aussi de la partie, notamment David Linx et Lionel Belmondo au saxophone, ainsi que le trompettiste Kyle Allen. Cerise sur le gâteau pour cette deuxième édition, le festival a l’exclusivité et le privilège d’accueillir la chanteuse Aina Cook sur sa scène pour son grand retour à Madagascar.
La lauréate de la première édition d’une télé-réalité phare de la Radio télévision Analamanga (RTA) se redécouvrira, à l’occasion, dans un genre inédit qui marie avec brio le jazz et le blues. Enfant prodige de la scène musicale nationale, Aina Cook a toujours gardé ce charme typiquement malgache qui l’anime, même depuis ces nombreuses années où elle enchante le Sud profond des États-Unis. Prestigieux et populaire également, les artistes du festival égayeront des lieux d’exception de Nosy Be, cette année, notamment le cadre féerique et culturel du village de Marodoka, ainsi que la fameuse Cour de Hell. De belles surprises sont aussi à découvrir, à l’instar de la participation des femmes Sakalava de l’association Ravinala qui illustrera la beauté du folklore local, le temps du festival.

Andry Patrick Rakotondrazaka