Cette compagnie canadienne va exploiter le gisement d’or de Dabolava. Le métal jaune risque de couler à flot dans cette localité.

La mine d’or de Dabolava a attiré la compagnie Prophecy Deve­lopment Corpo­ration. Elle vient de conclure un accord avec une importante société minière de charbon qui a acquis la société Pan African Mining Corpo­ration pour l’exploitation de ce gisement d’or dans le district de Miandrivazo. Il va acquérir ainsi six permis miniers dans cette zone et d’autres actifs qui constituent l’ensemble du projet pour une contrepartie totale d’au moins 5 millions de dollars, selon le communiqué de la société.
Pour cette transaction, Prophecy va verser dans la caisse de la société « vendeur » dans un premier temps 1 millions de dollars à la clôture de la transaction, 1 millions de dollars au bout de un an et un autre million de dollars après deux ans de la date de clôture. Et lorsqu’il obtiendra son premier permis d’exploration du projet, la société versera 2 mil­lions de dollars. En plus, la compagnie canadienne s’engage après à débloquer 2 dollars par once d’or découvert, avant extraction, avec un minimum de découverte d’un million d’once d’or dans les sites miniers du projet Dabolava.

Tendances aurifères
Le site de Dabolava est un gisement d’or. Le métal jaune a été extrait dans cette zone depuis 1900 et continue d’être exploité à très faible échelle. La société Pan African Mining avait mené des travaux dans cette zone minière et l’a abandonné en 2008. Les études faites par cette société démontrent les potentiels de ce gisement minier. « Les travaux précédents sur Dabolava avaient montré plus de 10 km de tendances aurifères mises en évidence par des interceptions de forage à l’or de quartz de plus de 100 g / t d’or », a déclaré John Lee, président de Prophecy.
Le projet Dabolava couvre une surface totale de 375km² pour ces six permis miniers. Il se compose de plusieurs zones dont les plus importantes sont Dabolava Est, Takadora, la Montagne d’Or et Anjoma. « En plus de Dabolava Est, Takadora, Mountain of Gold et Anjoma, le vaste paquet terrestre contient plusieurs autres zones prospectives avec un vaste travail minier artisanal historique qui justifie l’exploration. Alors que le développement du projet est à un stade précoce, il existe des signes prometteurs que Prophecy entreprend, un projet d’or à l’échelle du district, très unique, qui tire très peu de comparaisons modernes et historiques », continue d’expliquer le patron de la société canadienne.

Lova Rafidiarisoa