Les agriculteurs sont désormais obligés d’utiliser des outils mécanisés pour obtenir de meilleurs rendements.  

Passer à la vitesse supérieure. L’extension et l’intensi- fication agricoles pour assurer la sécurité alimentaire sont de mise. Le petit matériel manuel longtemps usité n’est plus recommandé. « Près de 97% des exploitations rizicoles par exemple utilisent encore la bêche, en d’autres termes, la force humaine constitue encore la principale source d’énergie pour les travaux agricoles », précise David Rakoto, directeur du centre de Formation et d’application du machinisme agricole, Cfama. « Pourtant, le contexte régional et international nous oblige à produire plus en peu de temps », ajoute-t-il.
Le pilonnage est encore employé pour 23 000 tonnes de paddy au niveau des producteurs pour un rendement de 60% en moyenne. « De nombreuses tâches sont moins pénibles et beaucoup plus rapides grâce aux machines », ajoute le directeur du Cfama à la foire de la mécanisation agricole, qui s’est tenue à Antsirabe le week-end dernier. La mécanisation rizicole, entre autres, doit être utilisé avec les autres facteurs de production tels que les engrais, les semences, les produits phytosanitaires, l’eau ou encore le sol.
La participation du secteur privé est insuffisante, vu qu’il ne considère pas assez la capacité actuelle d’absorption des producteurs.

Des nouveautés
Des nombreux artisans ont suivi le pas de Cfama et inventent des matériels pour réduire les coûts mais gagner plus. D’autres grandes firmes essaient pourtant d’être présentes sur le marché. Agrivet représente désormais la marque Farmtrac, qui commercialise des tracteurs made in India, lancés à Madagascar en 2008. La marque appuie notamment le projet jeunes Entrepreneurs dans la région Bongolova. De grandes nouveautés telle que les kits d’irrigation localisée et précise ou encore de nouveaux outils d’approvisionnement pour des poulardes ont impressionné le public à la foire. La société d’emballage Enduma travaille jour et nuit pour produire des sacs en polypropylène lesquels sont très utiles en cette période de moisson.

Mirana Ihariliva