tLes obsèques du directeur régional de l’Éducation nationale (DREN) auront lieu à Maintirano, samedi prochain. Christophe Samuel est décédé brutalement mercredi dernier d’un arrêt cardiaque, après la cérémonie d’ouverture des Journée des écoles à la CRINFP de Mahabibo. Le ministre de tutelle, Paul Rabary y assistera. D’ailleurs, son directeur de cabinet se trouve déjà à Mahajanga depuis hier.
La dépouille mortelle quittera le quartier d’Ambovoalanana ce matin vers 9h, après le culte prévu à 7h à son domicile. Venant de Mayotte, sa fille accompagnée de son mari et de ses petits-enfants débarqueront à l’aéroport vers 9h.
Les habitants de Mahajanga, les autorités ainsi que les élus, les notables le corps enseignant des établissements privés et publics des six Circonscriptions scolaires (Cisco) du Boeny avec les chefs ZAP ont présenté leurs condoléances à la famille du défunt, à Ambovoalanana.
Le personnel enseignants et administratifs du lycée Philibert Tsiranana conduit par le proviseur Patrice Ndeha étai parmi les premiers à se recueillir devant la dépouille du DREN, mercredi soir.
Cette disparition a affecté tout le monde car le lycée Philibert Tsiranana avait invité Christophe Samuel pour la présentation des vœux de Nouvel An, prévue se tenir ce vendredi après-midi à l’hôtel Escale de la Plage. Malheureuse-ment, le destin en a décidé autrement.
Son épouse, en larmes, a raconté qu’il avait déjà acheté une tenue pour l’occasion. « Il m’a montré son nouvel habit et a déclaré qu’il le porterait à la fête du lycée, vendredi », a indiqué, en larmes, la veuve éplorée.
Christophe Samuel était né le 3 avril 1961 à Maintirano et a déjà occupé le poste de Chef Cisco dans sa ville natale. Il est titulaire d’un diplôme d’Études supérieures en éducation et de formation d’adultes, et d’un Certificat d’aptitude à l’enseignement secondaire (CAES) en Physique et Mathématiques. Il avait déjà enseigné des matières scientifiques au lycée de Maintirano en 1997. Cet ancien sénateur a aussi occupé la fonction de Commissaire général chargé de l’Éducation du temps de la Province autonome à Mahajanga. Il a le grade d’Officier de l’Ordre national.

Vero Andrianarisoa