Un homme âgé de 52 ans présumé sorcier, à Ambohi­dahy, dans la commune rurale de Morafeno, district de Maevatanana a succombé à une vindicte populaire, lundi aux environs de 21h.  Les villageois l’accusent d’être l’auteur de la mort de plusieurs victimes à cause d’un empoisonnement par l’alcool. La dernière fois, il a été pris en flagrant délit après des funerailles d’une victime ainsi intoxiquée. « Il s’est fait remarquer lorsqu’il a tenté une nouvelle fois d’offrir un verre à un homme d’une trentaine d’années dans un bar. Ce dernier est tombé en syncope après avoir bu », a indiqué une source proche de l’enquête. La foule s’est ruée directement vers le vieil homme en le forçant à réanimer celui qu’il aurait envouté. « Il a
pu le ressusciter lorsqu’il fait d’étranges gestes sous les yeux du public », a indiqué la gendarmerie locale.
Le suspect aurait tenté de s’enfuir, mais a fini par se faire lyncher. Il a été roué de coups de pierres et de rondins, d’après le constat et l’enquête de la gendarmerie d’Andriba saisie de l’affaire. Trois gendarmes issus de cette brigade, au 80km d’Ambohi­dahy, le chef de fokontany, un médecin et quelques notables du village étaient sur place, lundi soir.
Hajatiana Léonard