La première confrontation entre Madagascar et l’Angola est prévue demain, à Mahamasina. Les Barea entendent bien remporter une victoire à domicile, pour mieux aborder le match retour.

Le moment tant attendu est enfin arrivé. Les Barea affrontent les Palancas Negrads, ce dimanche au stade de Mahamasina, en troisième tour aller des éliminatoires du Cham­pionnat d’Afrique des Nations 2018, avec la ferme intention de remporter une victoire à domicile.
Et ce, afin d’éviter de revivre la situation d’il y a trois semaines. Lors du deuxième tour, ils avaient été tenus en échec par le Mozambique dans cette enceinte. Dos au mur, ils avaient tout de même réalisé une performance mémorable, en gagnant en territoire hostile, au retour.
Certes, ils s’en sont sortis, mais c’était chaud quand même. Un succès à l’aller permettrait de mieux aborder le déplacement à Luanda. « La veille du match aller contre le Mozambique, Ando Manoe­lantsoa, leader du groupe et plaque tournante du milieu de terrain, a été définitivement transféré à La Réunion. Et donc, il n’était plus éligible pour le CHAN. C’était très soudain. Il nous a fallu nous adapter dans un délai très court. Après, on a eu quelques jours pour mieux aborder le match retour et on a ramené un meilleur résultat », explique le sélectionneur Auguste Raux, à ce propos.
À part, Ando, Raux et son staff doivent également trouver une solution à l’absen­ce de Mario. Le défenseur latéral gauche étant indisponible, en raison d’une blessure au genou gauche. « On a Zénith ou bien Tantely pour occuper ce poste. Dans l’entrejeu, Baggio peut endosser le rôle joué auparavant par Ando », a-t-il martelé avant le match amical de mercredi matin, à Mahama­sina, contre l’Uscafoot.
138e nation mondiale
Il ne reste plus que cet obstacle angolais à franchir pour la Grande île et elle décrochera sa toute première qualification pour une compétition continentale. Ce serait un véritable exploit, d’un point de vue historique.
Un exploit tout à fait réalisable, si l’on se réfère au classement mondial de la Fédération Internationale de Football Association, qui vient d’être mis à jour jeudi dernier. Dans ce FIFA Ranking, Madagascar occupe la 90e position. Tandis que l’Angola est loin, très loin même, à la 138e place.
Comme cité précédemment, Madagascar a éliminé le Mozambique au tour précédent. Ce qui constitue également un plus dans un sens. « Le Mozambique et l’Angola sont deux nations lusophones. Elles pratiquent un jeu quelque peu similaire », avait soufflé Auguste Raux, la semaine dernière. C’est sûr, le sélectionneur malgache a déjà bien analysé le style des deux équipes et il a certainement déjà en tête une idée pour battre l’Angola.
Haja Lucas Rakotondrazaka