«La politique doit toujours exister  dans toutes formes de lutte dans tel ou tel domaine ». Telle est la déclaration évoquée par la Solidarité des syndicats de Mada­gas­car (SSM) et de la Conférence des travailleurs de Mada­gascar (CTM) en partena­riat avec Friedrich-Ebert Stiftung (FES), lors d’une conférence de presse, qui s’est déroulée, hier, à l’hôtel Le Pavé Antani­narenina, après deux jours de formation. Ceci a été fait dans le but de préciser le rôle des syndicats, rabaissé et accusé fréquemment d’œuvrer pour la lutte politique. « La lutte syndicale a toujours été accuseé de conspiration politique, même si l’histoire du syndicat dépendait des partis politiques. D’autres membres du syndicat se sont aussi déviés de leur mission. Ce qui a cassé la confiance de certains employés », selon la déclaration commune de la SSM et la CTM.

Devoir du meneur
Les deux jours de formation ont éclairé le rôle des syndicats dans la politique. « Le rôle des syndicats est de discuter des structures à mettre en place pour l’intérêt des employés et de discuter des fondements à choisir si un parti politique se présente à une élection, la position prise par le syndicat. Les syndicats ont été égale­-ment accusés de lutte politique. Nous jouons seulement
notre rôle dans le débat sur la mise en place des structures et l’amélioration des fondements mais il n’est, en aucun cas, question de renverser le pouvoir car il y a avait des syndicats qui ont été accusés de semer le désordre dans le pays », explique Tiaray Fanahimanana, vice président du Syndicat des magistrats à Madagascar (SMM).
La politique menée par ces syndicats a donc été  éclairée dans cette déclaration. « Ladite  politique existe toujours dans toutes les formes de lutte que ce soit dans tel domaine ou tel domaine mais il est de devoir du meneur du bien indiquer l’objectif à atteindre correspondant à l’intérêt et au souhait de tous les employés, et de discuter de la manière de l’exécuter et de mener la lutte », toujours selon la déclaration commune. Un projet de société sera mis prochainement en œuvre pour tous les secteurs.

Mamisoa Antonia