Le Syndicat des Greffiers de Madagascar (SGM) a tenu parole. La totalité des greffiers a repris le travail, hier, au tribunal Anosy. Selon le vice-président du SGM, Jean Jacques Rakotondrasoa, joint au téléphone hier, c’est une marque de remerciement à l’égard du ministère de la Justice et du Gouvernement. « Nous sommes conscients que le gouvernement fournit des efforts. Nous avons donc décidé de reprendre le travail en guise de reconnaissance », a-t-il déclaré. « Cela n’exclut pas l’éventualité d’une nouvelle grève, dans le cas où aucune évolution palpable ne serait observée d’ici là », a soutenu le vice président du SGM.
Du côté des magistrats, ils doivent bientôt reprendre du service. Également joint au téléphone hier, le vice-président du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM), Clément Jaona a confié que la grève prendrait fin bientôt. « Nous voudrions également faire un geste en reprenant du service », a-t-il déclaré. La raison en est que leur revendication à propos du statut du Conseil Suprême de la Magistrature (CSM) observe une bonne évolution jusqu’ici. « La Commis­sion de réforme doit commencer à travailler demain », selon Clément Jaona.
Le ministère de la Justice se dit soucieux du bien-être de ses employés. Selon Jérémie Napou, directeur de la communication du ministère de la Justice, celui-ci attache de l’importance à ses ressources humaines. « Si les employés de la Justice rencontrent des problèmes, leur résolution est notre priorité », a-t-il affirmé.

Loïc Raveloson