Alerte. Le grand barrage d’Ambohitrimanjaka est rompu dans la nuit de jeudi vers 22 h30 à cause de la montée de la rivière Sisaony. Cette situation a fait paniquer quelques habitants d’Ambohitrimanjaka.
« J’ai entendu la cloche qui a sonné, hier. Je me suis réveillé pour voir ce qui s’est passé. Quelques personnes ont crié que le barrage était rompu. Des gens ont couru vers le barrage », explique Nirina Rakotomalala, père de famille.
Personne ne s’est attendu à ce que cet ouvrage hydraulique présente des fissures. « Nous n’avons pas eu de soucis avant mais cette année,
l’abondance des pluies successives a fait monter les rivières, ce qui a entrainé la fissure du barrage », explique Hery Ramandimbisoa, secrétaire administratif de la commune rurale d’Ambohitrimanjaka.
Les responsables communaux et le fokonolona sont descendus sur le lieu afin de résoudre le problème la nuit même. D’après ce secrétaire administratif, des sacs de sable et des bois ronds retiennent l’eau actuellement, le barrage ne se trouvant pas près des habitations. Les
maisons ne sont pas inondées et aucun dégât matériel ni physique n’a été constaté jusqu’ici. Toutefois, l’eau a envahi les rizières.
La mise en place de sacs de sable et des bois ronds n’est qu’une solution d’urgence.
« Nous avons fait appel aux autorités pour voir de plus près ce barrage car s’il continue à pleuvoir, il risque de rompre une deuxième fois », affirme un responsable auprès de la commune d’Ambohi­trimanjaka.
La population ne s’est pas inquiétée durant des années mais maintenant les soucis apparaissent après cette rupture. D’après les prévisions météorologiques, des averses orageuses toucheraient les Hautes-Terres ce week-end. L’eau des rivières pourrait encore monter. Ambohitrimanjaka faisait partie des zones rouges lors du passage du cyclone Enawo au mois de mars.

Mamisoa Antonia