La police de la ville d’Antananarivo lance une chasse aux gangs armés. Un suspect a été abattu, d’autres, arrêtés, et des armes saisies.

Le commissariat central de police lance une chasse aux gangs armés. Bande des six, bande des huit…. les forces opérationnelles auprès des arrondissements et des unités spécialisées de la ville d’Antananarivo mènent une opération de démantèlement des associations de malfaiteurs,  qui depuis des mois font plonger dans la  terreur plusieurs endroits de la capitale, faisant de nombreuses  victimes. Selon les informations communiquées, l’identification des gangs en question a été entamée depuis l’année 2016.
Actuellement, la police entre dans la phase de démantèlement. L’une des opérations policières les  plus musclées ayant été menée dans ce sens, a provoqué une onde de choc à Ambodirano Androndra avant-hier. Un individu âgé d’une quarantaine d’années a été abattu,  si l’un de ses comparses a été pris vivant. Ces scènes sont survenues dans l’après-midi, aux alentours de 17 heures.
Dans la nuit, un troisième membre de la bande a été capturé par le fokonolona, puis remis à la police. Une série d’arrestations a suivi dans la journée d’hier, et des armes à feu ont été  retrouvées.

Taxi détourné
Avant ce coup de force, la bande qui a été démantelée, a été suivie à la trace depuis le By Pass. Celui qui a trouvé la mort s’était réfugié dans une propriété, lorsqu’il s’est heurté aux poursuivants. Deux de ses comparses ont, en revanche, réussi à s’évanouir dans la nature.
Pour l’un des fuyards, la cavale n’a été que de courte durée. Repéré par une mère de famille lorsqu’il a quitté  sa cachette, après s’y être terré pendant des heures, il a été capturé par des riverains munis de torches et armés de  matraques, de galets et de morceaux de briques. Le troisième membre de la bande a, quant à lui, réussi à s’évanouir dans la nature. Les suspects ont été pris en chasse par des unités spécialisées des forces de police, dont l’Unité Spécialisée d’Intervention (USI).
Pendant leur fuite éperdue, le trio a détourné un taxi, puis est descendu à Ambohitsoa, où il a continué à pied, pour essayer de se fondre dans le décor. Pour brouiller leur piste, les trois hommes se sont introduits dans des propriétés privées.
«Ils avaient tout un peloton de policiers à leurs trousses. Les éléments d’intervention ont débarqué à bord d’une demie douzaine de véhicules. D’emblée, ils ont verrouillé les environs. Les trois hommes étaient cernés. Alors que l’un est tombé sous les balles de la police, ses deux comparses ont pris leur mal en patience pour se terrer et sortir de leur cachette en profitant d’une accalmie », relate Monja Razafiarivelo, un habitant des environs.
La dépouille du suspect ayant trouvé la mort a été conduite à la morgue de l’hôpital d’Ampefiloha. Sa famille ne s’est pas encore manifestée jusqu’à hier.

Andry Manase