Sherritt et ses partenaires ont signé l’accord définitif pour restructurer la joint-venture Ambatovy. Plusieurs points saillants figurent dans le document.

Le document est scellé. L’entreprise canadienne Sherritt Inter­national a signé, à la fin de la semaine dernière, avec ses partenaires Sumitomo Holding et Korea Resources, un accord définitif pour la restructuration de la société minière Ambatovy. Selon le terme de cette restructuration dévoilée en mai, la société canadienne réduira sa participation de 40% à 12%. Pour ce faire, elle transfèrera à ses partenaires 28% d’intérêts dans le projet, en contrepartie de la suppression d’une partie de ses dettes de 1,3 milliard de dollars envers ces derniers.
Après cette réduction de participation de Sherritt International, c’est le conglomérat japonais Sumitomo qui prend le contrôle de la société d’exploitation de nickel. Il a obtenu 15,2% des actions cédées par la compagnie canadienne. Il obtient 15,2% de la part de Sherritt pour devenir actionnaire à hauteur de 47,7%.
Rattrapé par un niveau d’endettement très élevé et de la chute du prix du nickel sur le marché boursier international, Sherritt International n’avait eu d’autre choix que de réduire ses actions au sein d’Ambatovy. Toutefois, l’accord prévoit que la société canadienne reste l’opérateur d’Ambatovy jusqu’en 2024.

Garantie
« La signature d’un accord définitif pour restructurer notre partenariat avec Ambatovy représente une étape importante. La clôture de la transaction représentera l’aboutissement de nombreuses discussions avec nos partenaires, obligataires et autres prêteurs au cours des trois dernières années pour
préserver la liquidité, désendetter notre bilan, prolonger les échéances de notre dette publique en souffrance et reporter le remboursement de la dette Ambatovy », a déclaré David Pathe, président directeur général de Sherritt Inter­national.
Selon les informations citées par le site Business­Wire, les prêts en cours de Sherritt totalisent 101 millions de dollars, d’ici le 30 septembre 2023, et continueront d’être garantis par sa participation.  Les prêts en cours des partenaires peuvent être remboursés en espèces à tout moment jusqu’à la date d’échéance. De plus, Sherritt versera 13 millions de dollars dans un compte séquestre pour couvrir les besoins de financement futurs de la coentreprise Ambatovy. Tout montant restant en mains tierces en août 2023 servira à rembourser les prêts en cours, le cas échéant.

Lova Rafidiarisoa